Le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo s’est rendu aux locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID) ce matin afin d’y consigner une déposition pour un cas allégué de « diffusion de fausses nouvelles ». De 10 h 15 à 11 h 20, le ministre a accusé une radio privée d’avoir délibérément tenté de “damage” sa « reputation and to cause prejudice to the position I occupy as minister ».
Satish Faugoo, qui est aussi le vice-président du Parti travailliste (Ptr), également ancien magistrat et State Law Officer (SLO), a fait ressortir dans sa déposition qu’une information selon laquelle il aurait insulté un Office Attendant employé par son ministère le 14 octobre dernier, aurait été largement diffusée sur les ondes hier, alors que tel n’a pas été le cas. Selon la teneur de l’information, cet Office Attendant, un dénommé Hemand Doomun, aurait été cité par la radio privée à l’effet que « miniss inn zour moi ».
Dans sa déposition, le ministre affirme avoir pris connaissance de l’information diffusée par ladite radio privée vers 7 h hier matin. Il ajoute que l’information en question a été broadcast sans solliciter sa version des faits. Une demi-heure après la diffusion de l’information, un journaliste de la radio privée l’a contacté sur son portable pour solliciter une réaction de sa part. « I asked him if he had a copy of the declaration and he replied by the negative ». Le ministre dit avoir déclaré à ce journaliste n’avoir jamais rencontré l’Office Attendant Doomun le 14 octobre. « So, I reiterated to him that the information was false and malicious and was premeditated with a view to cause harm and prejudice to my person », soutient Satish Faugoo dans sa déposition. Il affirme avoir aussi dit au journaliste en question qu’il se sentait diffamé et qu’il comptait solliciter l’Independent Broadcasting Authority (IBA). Ce qui a été fait dès hier.
La radio privée en question s’est fendue en excuses ce matin sur ses ondes. Ce qui a amené le ministre à dire dans sa déposition : « This clearly represents an admission of guilt. » De ce fait, il s’est prévalu de la section 299 du Criminal Code — Diffusion of false news — pour consigner sa déposition au CCID. Après sa déposition ce matin, le ministre s’est rendu à l’Assemblée nationale.
Une enquête policière a été ouverte en conséquence. Dans les milieux des Casernes centrales, l’on s’attend à consigner la version des faits de l’Office Attendant en question, des responsables de la radio privée ainsi que celle d’au moins deux journalistes. L’enquête a été placée sous la supervision générale de l’Assistant-commissaire de Police (ACP) Pregasen Vuddamalay, N°1 du CCID.