Des religieux et travailleurs sociaux ont porté plainte à la police contre le ministre du Tourisme Anil Gayan, ce vendredi 24 mai aux Casernes centrales.

Comme ils étaient une dizaine, certains ont enregistré leur déposition aux Line Barracks et d’autres l’ont fait à la Cybercrime Unit du Central CID. Ils souhaitent tous l’ouverture d’une enquête policière sur Anil Gayan pour « stirring racial hate ».

Le ministre a réagi ce matin à la circulation de cette vidéo controversée en affirmant trouver le “timing” de cette diffusion « surprenant », ajoutant que, pour lui, il s’agirait d’un « acte délibéré pour semer la zizanie ».

Il concède que ses propos ont été tenus lors d’un débat auquel il a participé en 2016 sur le thème du sexe, de la religion et du rôle de la femme.