Attendu au QG du Central CID depuis le début de juin, le Chief Operating Officer de BAI Co. (Mtius) Ltd, Seemadree Rajanah, a entamé son interrogatoire under warning dans le BAI Mega-Financial Scam depuis jeudi matin. Avec le Chief Executive Officer de Bramser Services Group, Swadeck Taher, le COO est perçu comme étant les deux cerveaux opérant le système Dawood Rawat au sein de ce conglomérat. D’ailleurs, dans la nuit fatidique du 2 au 3 avril dernier, quand le conglomérat BAI évalué à Rs 35 milliards avait basculé dans le néant, ils furent les deux principaux interlocuteurs des autorités, intéressées à mieux comprendre les dessous de ce Ponzi Scheme.
 Seemadree Rajanah devrait être en mesure de fournir des explications précises sur les Rs 653 186 486 représentant des « advances » à Dawood Rawat selon les relevés du BA Investment Ledger pour la période allant du 30 décembre 2008 à décembre 2014, soit une moyenne de Rs 100 millions par an. Ce document compilé par les soins des Special Administrators de BAI Co (Mtius) Ltd and Related Entities devrait constituer la carte maîtresse pour mieux comprendre les relations entre Dawood Rawat et Seemadree Rajanah. Aucun versement n’était autorisé sans la signature du Chief Operating Officer, connu comme étant le Père Noël de BAI.
 Ainsi, les limiers du Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Heman Jangi, sont intéressés d’entendre de la bouche de Seemadree Rajanah le nom de l’auteur des instructions pour les transferts suivants à partir de British American Investments et également la source initiale de ces mêmes fonds :
—Rs 5,3 millions en décembre 2010 l’achat d’une grosse cylindrée pour Laina Rawat ;
— Rs 36 millions en décembre 2011 en faveur de Dawood Rawat, dont Rs 3 millions pour l’achat de mobiliers chez Arcasa ;
— Rs 128 millions en août 2013, dont Rs 50 millions sous forme d’avances d’Iframac en faveur du Chairman Emeritus ;
— Rs 16,9 millions en décembre 2009 pour l’acquisition d’une propriété immobilière ;
—Rs 4 millions en novembre 2009 pour financer l’achat d’actions au nom de la Société Klad ;
— Rs 39 millions en décembre 2013 pour Dawood Rawat, dont Rs 26,5 millions de Solis Indian Ocean ou encore ;
— Rs 100 millions en novembre 2014, dont Rs 50 millions de la Bramer Banking Corporation.
 Ce chapitre de l’interrogatoire, qui durera jusqu’à la fin de la semaine, sera entamé à partir de demain dans les locaux du Central CID.