L’ordinateur portable X1 Fold de Lenovo, dont la sortie est prévue pour mi-mai

Deux prototypes de PC pliables ont fait leur apparition au Salon de l’électronique de Las Vegas qui a pris fin le 11 janvier. Mais chez beaucoup de constructeurs, l’atmosphère est à l’attentisme, alors que les technologies liées aux écrans pliables ne sont pas encore mûres.

Deux modèles de PC portables de ce type, dévoilés par Dell et Lenovo, tous deux équipés d’un écran qui se plie en deux. L’un d’eux seulement sera commercialisé, le X1 Fold. Le modèle de Dell n’est qu’un prototype. Quand on les plie à moitié pour taper un texte, on s’aperçoit que leur clavier est tout particulièrement étroit, et inconfortable comme celui des Netbooks d’antan. Quand on les plie totalement dans l’espoir de les transformer en tablette compacte, on s’aperçoit que leur écran est inaccessible, puisqu’il se replie vers l’intérieur afin de s’abriter des chocs.

Un prototype prometteur chez Intel

Si, pour l’année 2020, ces PC pliables ont peu de chances d’être une révélation, l’optimisme n’est pas interdit à un horizon plus lointain. C’est ce que laisse entrevoir un troisième PC pliable dévoilé à Las Vegas, le prototype d’Intel Horseshoe Bend. Le fabricant a imaginé un ordinateur fort différent du Dell Ori et du Lenovo X1 Fold : il est beaucoup plus grand.

Déplié, son écran 17, 3 pouces est à mi-chemin entre celui d’un PC portable de voyage et celui d’un PC de bureau. Sa surface est immense et il dispose d’un pied qui permet de le placer à la verticale. Il est fourni avec un clavier sans fil détachable de taille moyenne, qu’on peut poser devant son écran pour taper assez confortablement. Quand on a la place pour s’étaler, ce PC portable off re donc un confort tout à fait inédit.