Le Trio con Fuoco, composé de trois jeunes chambristes français, a récemment offert un magnifique concert au conservatoire François Mitterand, à l’initiative de l’Institut français de Maurice (IFM). Pendant environ deux heures, le trio – composé de Gauthier Hermann (violoncelliste), Sulliman Altmayer (violoniste) et Romain Descharmes (pianiste) – a gardé le public présent – mélomanes de musique de chambre, musiciens et étudiants du conservatoire – en haleine.
Comme prévu, les trois musiciens ont ouvert le concert à 20 heures avec Trio No 4 opus 11, de Ludwig Van Bethoven. Gauthier Hermann et Romain Descharmes ont poursuivi en duo avec Le Cygne, de Camille Saint-Saëns.
Contrairement à ce qui était annoncé, le trio a remplacé Tongo d’Astor Piazzola par La marche miniature de Kreisler. Ils ont terminé la première partie du concert avec La Méditation de Thaïs, de Jules Massenet. La deuxième partie, elle, était marquée de Trio de Gabriel Fauré, Oblivion de Astor Piazzola et de Dumky trio (extrait 1,4 et 6) d’Anton Dvorak.
Ne se contentant pas que de « jouer des notes », le trio a ravi son auditoire par la puissante symbiose qu’il dégageait. Tout en maintenant la rigueur de leur travail, les trois musiciens, l’air décontracté, faisaient même des plaisanteries, prenant le spectateur à témoin. Grâce à la générosité de leur prestation, ils ont réussi à nouer un lien avec le public.
Les étudiants du conservatoire, eux, n’ont pas hésité à discuter avec leur professeur de la prestation du trio à l’entracte ainsi qu’à la fin du concert. À noter qu’auparavant, le trio avait animé une session de travail avec eux pour leur parler de leur carrière de musiciens.
Le Trio con Fuoco a vu le jour en 1998 dès la sortie des trois jeunes artistes du conservatoire. Il a eu l’occasion de travailler avec de grands maîtres pour se perfectionner et s’est produit dans de nombreux festivals et salles de concerts en France ainsi que sur la scène internationale. Notamment en Inde (Bombay, Pondichéry, Madras, Ahmedabad, Pune, Hyderabad, Bangalore et Delhi), lors d’une tournée en 2003 et en 2008, ainsi qu’en Italie, en Allemagne, en Espagne et aux Pays-Bas.
À l’issue de leur concert au conservatoire François Mitterand, Gauthier Hermann ont indiqué qu’ils jouaient souvent ensemble. Mais les artistes se joignent aussi à d’autres groupes ou se produisent en solo ou en duo. « Nous sommes une petite vingtaine et on tourne beaucoup ensemble. On se connaît très bien. On voyage ensemble et… on fait la fête ensemble. »