Le World Hindi Secretariat a organisé hier son troisième Executive Board Meeting au restaurant La Cannelle au Domaine Les Pailles. Cette rencontre a permis de passer en revue le travail accompli en faveur de la promotion de l’hindi. Le WHS a réitéré son engagement pour faire de cette langue la septième des Nations unies. Le site internet de l’organisation a aussi été lancé.
La troisième réunion du conseil exécutif du World Hindi Secretariat (WHS) a eu lieu hier au Domaine Les Pailles en présence d’une délégation indienne dirigée par Madhusudan Ganapathi, ancien haut-commissaire indien à Maurice et secrétaire (ouest) aux Affaires étrangères du gouvernement indien, des membres de l’organisation et des officiers du gouvernement. Cet Executive Board Meeting du WHS, qui tombe sous l’égide du ministère de l’Éducation, a été l’occasion de préparé la prochaine réunion qui se tiendra en 2013. Les principaux éléments qui figuraient à l’agenda étaient liés à la construction de son siège à Phoenix et au recrutement.
S’appuyant sur la World Hindi Secretariat Act proclamée en 2005, l’organisation a pour objectif de promouvoir l’hindi comme langue internationale et de la faire reconnaître comme langue officielle par les Nations unies. Le WHS a ainsi passé en revue les activités organisées durant l’année pour faire avancer le travail et a réitéré son engagement à cet effet.
Le WHS a fait état de sa participation à la World Hindi Convention qui se tiendra en septembre en Afrique du Sud. Il a présenté son nouveau logo et dévoilé son site internet. Madhusudan Ganapathi et Premila Aubeeluck, Senior Chief Executive Officer au ministère de l’Éducation, ont aussi procédé à la signature des minutes of proceedings de la troisième réunion du conseil exécutif.
Le siège du WHS, actuellement à Forest-Side, devrait se relocaliser à proximité du Indira Gandhi Cultural Centre à Phoenix. Les travaux, a souligné M. Ganapathi, devraient débuter avant la fin de cette année. Une maquette a aussi été présentée.
Premila Aubeeluck a par ailleurs rappelé les liens étroits et l’excellente relation bilatérale existant entre Maurice et l’Inde. Elle a fait état de la création du WHS à Maurice lors de la Conférence mondiale tenue en 1975 à Nagpur, en Inde et a aussi félicité l’organisation pour son travail.
Madhusudan Ganapathi s’est pour sa part dit très heureux que les relations bilatérales entre Maurice et l’Inde se renforcent avec la consolidation du WHS. Le patrimoine culturel, dit-il, peut être confirmé par la préservation de la langue. « Les minutes of proceedings ont été approuvées afin de faire le travail plus rapidement », a-t-il conclu.