Après l’annonce de son premier album (prévu pour fin 2013), dans une précédente édition de Scope, Maya Kamaty refait parler d’elle. La Réunionnaise se prépare à monter sur scène devant les professionnels de la chanson lors du IOMMA et se produira aux Francofolies de La Rochelle.
De retour à La Réunion après cinq dates de tournée à Paris, Lyon et Bourges, pour assurer les premières parties de Anouk Aïata, Ziskakan et Flavia Coelho, entre autres, Maya Kamaty se prépare pour se produire au IOMMA (Marché des Musique de l’Océan Indien) et aux Francofolies de La Rochelle. “Grâce à ces concerts en duo acoustique avec Kilik (son guitariste) en France, j’ai beaucoup gagné en expérience. Même si j’étais un peu perdue au départ, ce fut un partage formidable avec le public, d’autant que je chantais en créole réunionnais. J’ai beaucoup gagné en assurance.”
Préparation.
“Depuis que je suis rentrée sur l’île, je me prépare pour le IOMMA et les Francofolies.” Son objectif : donner le meilleur d’elle-même et captiver l’attention du public. “La pression est énorme et je suis consciente qu’avec ces deux manifestations, ma musique ira plus loin que La Réunion. Et pourquoi pas parvenir jusqu’à Maurice ? Car je souhaite me produire chez vous d’ici la fin de l’année.”
Maya peaufine actuellement les morceaux qu’elle va défendre sur scène. Elle précise : “Avec mes musiciens, on enchaîne les répétitions pour être à point. Même si la majorité des chansons figurent sur l’album, il y en a d’autres qui sont récentes et qui n’ont pas encore été jouées sur scène.”
Programmation.
Afin d’être le plus à l’aise possible sur scène, elle assistera à une session résidentielle, qui est prévue à la fin de mai pour assurer “une préparation intense”. Même si la chanteuse se dit quelque peu stressée, elle est sereine sur le choix de son répertoire. “La programmation musicale peut évoluer à tout moment. Mais je sais que Véli, Dernier Viraz et Écris-moi en font déjà partie.” Des titres qu’elle affectionne particulièrement et qu’elle interprétera le mercredi 5 juin au IOMMA et le mardi 16 juillet aux Francofolies.