Electrique, puissant, agressif, explosif… on pourrait aligner les qualificatifs pour décrire Mika Singh, le prince du bhangra indien hier soir sur la scène du J & J Auditorium à Phoenix. Il sait comment s’y prendre pour conquérir les foules et le cocktail qu’a présenté Mika Singh embrasa bien vite la scène malgré une sonorisation defectueuse.
Une ambiance électrique et forte en émotions a prévalu lors du concert où le chanteur a repris ses plus grands succès et aussi les classiques de grands chanteurs comme Kishore Kumar. Alternant le bhangra, le rap, la pop et des morceaux  en gujerati Mika Singh nous a présenté un subtil mélange de grâce et de virtuosité. Accompagné du chanteur Raman Kapoor et de la chanteuse Akasha Sing Kaur, il a réussi un parfait alliage entre l’improvisaiton la plus débridée, des compositions complexes et des mélodies qui hantent. Le tout servi avec sa voix tantôt caressante, tantôt dévastatrice. Il s’est donné à fond pour satisfaire les demandes du public et il a soulevé l’admiration de la foule dès son entrée sur scène à 20h avec une chanson de Phata Poster Nikhla Hero. Il devait enchainer avec Mauja Hi Mauja, Dhama Dham Maskalandar, Chinta Ta Ta Chita et a invité les enfants à le rejoindre sur scène pour le morceau Pungi de Agent Vinod. Les enfants ne sont pas prés d’oublier de sitôt cette soirée.
Dans la première partie du concert, on a eu droit à la prestation des danseurs de Nalini Aubeeluck et durant l’entracte, à un défilé de mode du Talent Studio.
La présentation était assurée par Anupam Jain de Rajasthan Works Ltd, l’un des organisateurs du concert avec Showseal Ltd.