Si on vous dit qu’il est Canadien et qu’il a fait chavirer bien des coeurs il y a pas mal d’années déjà avec une ballade, une ritournelle au prénom d’Hélène. Évidemment, il s’agit bien de Roch Voisine. Le chanteur sera en concert à Maurice le samedi 11 avril au J&J Auditorium à Phoenix, une initiative qui revient à Gérard Louis, de Geda Music, en accord avec Klbass Production et Run Management. Après un concert le 10 avril au Petit Stade de l’Est, à La Réunion, dans le cadre de sa tournée 2015, Roch & Folk Tour, qui l’emmènera d’abord en Europe avant une escale dans l’océan Indien, le chanteur sera donc à Maurice, accompagné d’une quinzaine de musiciens pour un unique concert à Maurice.
Né le 26 mars 1963 à Edmundston, au nouveau Brunswick, Roch Voisine a grandi à St-Basile. Il est père de deux garçons Kilian et Alix-Elouan. Son baptême musical se fait à l’été 1986, alors qu’il chante devant plus de 50 000 personnes à la Ronde de Montréal, à l’occasion de la Fête du Canada. Après de nombreux passages remarqués sur le petit écran, il anime en 1988 Top Jeunesse, une émission qui lui attire la faveur du public. L’année suivante, il interprète Danny Ross, un des rôles principaux de la populaire série Lance et compte. En juin 1989, il lance son premier album, Hélène, qui devient en peu de temps un grand succès au Québec.
À peine trois semaines après la sortie de l’album en France, Hélène occupe la première position du Top 50 et y demeure neuf semaines consécutives. Le succès de Roch Voisine est fulgurant et spectaculaire : trois millions de disques sont vendus et l’album occupe la première place des palmarès au Québec, en France, en Belgique, en Suisse et en Norvège. Dans la foulée, il remporte, en 1990, le prix de l’Album francophone de l’année lors des Victoires de la Musique, en France. Il effectue sa première tournée française et lance l’album Double, sur lequel figurent plusieurs chansons anglophones.
En mars 1991, Roch Voisine entreprend sa deuxième tournée européenne : 38 concerts dans les plus grandes salles et devant plus de 250 000 admirateurs. À Paris, c’est la folie alors quand plus de 30 000 spectateurs se pressent aux portes du Palais des Sports sur deux soirées. L’année suivante, il devient le plus jeune artiste à se voir décerner, par le gouvernement français, la distinction honorifique de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Le 6 février 1992, c’est à Bercy, devant plus de 15 000 personnes, qu’il inaugure son Europe Tour. Celle-ci se poursuivra dans les grandes villes de France, de Belgique et de Hollande avec plus de 60 spectacles à guichets fermés.
Sa tournée européenne atteint son point culminant avec le concert qu’il donne le 17 avril 1992 à Paris, au Champ-de-Mars, devant 75 000 spectateurs. Le spectacle est diffusé en direct sur la chaîne TF1 et l’auditoire est estimé à 14 millions de téléspectateurs. Quelques semaines plus tard, Roch Voisine présente, à guichets fermés, son concert à Montréal. En juillet 1992, il participe aux célébrations du 125e anniversaire du Canada, festivités données en présence de la reine Élisabeth II. Il interprète alors I’ll Always Be There, chanson écrite avec la collaboration de David Foster, le célèbre producteur canadien. Pour l’événement, ce dernier accompagne Roch Voisine au piano. En octobre, c’est la sortie canadienne et européenne du troisième album double Europe Tour qui comprend 22 chansons, dont La Légende Oochigeas, rapidement N° 1 au palmarès.
Au tout début de l’année 1993, Roch Voisine apprend qu’il fait partie de la collection du célèbre musée Grévin à Paris et que sa figurine de cire, grandeur nature, côtoie celles de Madonna et de Patricia Kaas ! En octobre, il lance l’album I’ll Always Be There, fruit de sa collaboration avec David Foster, qui cumulera des ventes de plus d’un million d’exemplaires. C’est pendant la tournée suivante que Roch Voisine prend la décision d’enregistrer un nouvel album en français. Entre deux concerts, il voyage entre Paris, Montréal, Nashville et New York pour réaliser Coup de tête, qui sort en septembre 1994. En novembre, il signe un contrat avec BMG International. Cette entente prévoit la sortie de quatre albums destinés au marché international et sur lesquels Roch Voisine conservera, fait exceptionnel, l’entière liberté artistique.
En mai 1995, il retourne aux États-Unis et s’installe à Los Angeles où il s’adonne pleinement à sa passion : la création. Il se prépare à l’écriture de son nouvel album anglophone, Kissing Rain. Il consacrera l’année 1996 à son enregistrement, entouré de la fine fleur des musiciens californiens et quelques vedettes invitées, dont Richard Marx. L’album est lancé au Canada fin novembre 1996. En 1997, Roch Voisine entreprend la tournée de promotion du disque après avoir été promu Officier de l’Ordre du Canada.
(Sources : Internet)