Alors que les membres du Regroupement des citoyens de Quatre-Bornes (RCQB) intensifient leur campagne contre l’agrandissement de la salle des fêtes du Pavillon, le Premier ministre adjoint et député de la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes, Xavier-Luc Duval, s’est enquis de la situation afin de trouver une solution pour calmer le mécontentement de ce groupe de citoyens de la Ville des Fleurs.
« Au lendemain de la veillée et de la prière collective organisée jeudi soir sur le site de construction controversé afin de demander que l’espace vert du jardin du Pavillon soit épargné de l’avidité du profit facile et de ce développement non durable et irréversible, nous avons reçu un coup de fil de la conseillère de notre député et actuel No 2 du gouvernement, Xavier-Luc Duval, en la personne de Poonum Thylam. Elle nous a assuré qu’il avait eu l’occasion de faire une visite des lieux et qu’il faisait un suivi de la situation avec le maire de Quatre-Bornes, Guy Troylukho », a déclaré le porte-parole du RCQB, Bruno Savrimootoo.
Constatant le début des travaux de construction dans les jardins du Pavillon, un groupe de citoyens, réunis sous l’appellation du RCQB, ont commencé à organiser la résistance, s’élevant contre la destruction des espaces verts dans la Ville des Fleurs. « Suite à une lettre de certains habitants de Quatre-Bornes, Xavier-Luc Duval a effectué une visite du site et s’est enquis personnellement auprès du maire de Quatre-Bornes. Il voudrait les rassurer que tout sera fait dans le strict respect de l’environnement et dans l’intérêt même des habitants de la ville », nous a confirmé Poonum Thylam. Bruno Savrimootoo affirme avoir insisté auprès de la conseillère du Premier ministre adjoint pour l’arrêt immédiat des travaux. « Nous avons fait ressortir que la construction doit être stoppée afin d’empêcher à tout prix l’accaparement irréversible de plus de 3 000 pieds carrés d’espace vert et qu’une rencontre devait avoir lieu avec les parties concernées afin d’entendre les suggestions constructives du voisinage et des usagers du jardin, comme une construction en hauteur qui épargnerait l’espace vert et permettrait le replantage des arbres. »
Selon Poonum Thylam, « le maire nous a informés que la mairie est sous le coup d’une injonction pour tapage nocturne et que l’ancien conseil avait voté une motion pour l’agrandissement et l’insonorisation de la salle des fêtes pour mieux rentabiliser les infrastructures municipales dans l’intérêt même des citoyens ». Elle a de plus réitéré l’engagement de Xavier-Luc Duval à veiller à ce que tout soit fait dans le respect de l’environnement et dans l’intérêt des citoyens. Bruno Savrimootoo se félicite toutefois que la conseillère de XLD lui ait dit que le dialogue n’est pas clos. « Elle nous a affirmé qu’elle reviendrait vers nous en temps et lieu, mais nous allons quand même intensifier notre campagne pour sauver le peu d’espaces verts qui nous reste à Quatre-Bornes. »