Les humoristes sont fin prêts. Qu’il s’agisse d’humour noir, glauque, de vannes, de comique de situation ou de délire pur, il y en aura pour tous les goûts lors du troisième Festival du Rire, avec aux commandes Miselaine Duval et comme parrain l’humoriste français Elie Semoun. Hier, au Kafet@ de Rose-Hill, un avant-goût des différents spectacles proposés a été servi. Notre coup de coeur local ira au trio 3 Moustiker composé de Stéphane Raynal, Burty Prosper et Alain Narainsamy.
Salle pour le moins intime hier soir, mais avec un public friand de blagues. Si certaines de ces sketches demandent à être retravaillés tant dans le texte qu’au niveau du gestuel, d’autres par contre ont fait mouche. Les 3 Mouskiter, toujours aussi délirants, ont eu le mérite d’assaisonner leurs sketchs de chansons. Savoir jouer sur les mots, tout en réadaptant certaines chansons au rythme de leur sketch, c’est là où repose la force de leur spectacle.
On saluera aussi au passage les humoristes des îles tels que Joseph Sinon, considéré comme le roi du rire de l’archipel des Seychelles et qui par son accent et ses mimiques a été chaudement applaudi. Mention bien également à Edouard Doyal, chanteur rodriguais reconverti en humoriste, slammeur et qui nous conte les bienfaits de son île, où comme il le dit si bien, il fait bon de décompresser. Les autres humoristes qui seront au rendez-vous durant toute la durée du Festival sont Moustouf Comedy Club, Komiko, Sanjeev Moheeputh, Compagnie Lol, Komiko, et Téat La Kour.
L’arrivée en fanfare du tant attendu Elie Semoun sur scène a été chaudement applaudie par les spectateurs, surtout lorsqu’il a fait irruption dans un sketch des Komiko, Fami Pa content. Il a repris son rôle de Kevina, l’adolescente face à sa mamie à la voix chevrotante et aux pieds tout tremblants.
Hervé Aimée, ministre des Collectivités locales a été invité à faire un petit discours, de même que Mireille Martin, ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’Enfant et du Bien-être familial. Cette dernière a tenu à saluer Miselaine Duval pour l’énergie qu’elle a mis à réaliser son rêve. « Vous avez lancé ce défi à la première édition, c’était un pari, vous l’avez réussi, je vous félicite. Merci de gratifier le public mauricien d’un spectacle de qualité et de vivre le rêve que vous avez décidé dès le départ. » Miselaine Duval, elle, a mis l’accent sur le rire qu’elle qualifie d’universel, tout en confiant à l’assistance : « Je ne suis pas née avec un théâtre, je n’ai pas voulu rêver de ma vie, mais uniquement réaliser mon rêve et continuer à exister. » Le Festival se poursuit ce soir avec Rires des îles, avec des comédiens des Seychelles, de Rodrigues et les Komiko. Samedi à 14 h, toujours au Kafet@ à Rose-Hill, est proposé Dimounn Sivilize avec Alessandro Kiara, Christophe Mooneesamy, Didier Anthony et Miselaine Duval et dans la soirée à 20 h, Soirée Fou Rire avec les Komiko. Dimanche, à 14h, place au Moustouf Comedy Club et à 20h, Momon, papa pa la avec Téat La Kour de La Réunion.