Une grosse foule était présente ce matin au kovil de Corps de Garde, appellé communément “l’église montagne”, pour la consécration d’une statue de Ganesh, Dieu de l’intelligence et l’épitôme de la sagesse. A l’occasion de ce “mahakumbhabhishegam”, ou “cérémonie de consécration”, qui intervient après chaque 12 ans, les fidèles ont participé à des prières dites par le swami Sharma du Sri Lanka, l’aya Vijayen, et trois autres prêtres mauriciens. Selon le Dr Ganessan, président du kovil, l’ancienne statue de Ganesh, qui avait été installée depuis 58 ans sous un figuier, a été déplacée en raison des racines de l’arbre, jugées « trop envahissantes », et qui risquaient de provoquer des dégâts.
Les prières, dans le cadre de cette consécration, avaient débuté mercredi et les rituels étaient surtout axés sur la transmission de l’énergie divine dans ce nouvel édifice dédié à l’adoration du Dieu Ganesh. Les temps forts de ces prières étaient l’installation de l’énergie divine dans les kalasas, pots en cuivres entouré de cordon sacré, surmonté d’une noix de coco, posée sur des feuilles de manguier, et entouré d’un tissu. Les prêtres ont récité des versets védiques afin de conduire les mantras jusqu’à l’eau des kalasas pour faciliter leur consécration.
Ce matin, à la veille de la fête Ganesh Chaturthi, les prêtres ont procédé à la transmission solennelle de l’énergie divine dans l’édifice du temple, dans la tour architecturale d’entrée et aux statues en déversant l’eau sacrée contenue dans les kalasas. L’officiant devait ainsi bénir le temple, les statues et l’assistance avec de l’eau sacrée. “L’église montagne”, qui date de plus de 100 ans, est gérée par la Hindoo Siva Soopramanian Benevolent Society. Selon la tradition, l’édifice nécessite une nouvelle consécration tous les 12 ans.