Une flambée des prix inévitable après le passage de Cilida

Avec l’arrivée cyclone Cilida sur Maurice, les planteurs craignent le pire car toutes les cultures seront affectées. À ce jour, les prix des légumes sont toujours abordables, à l’exception de quelques-uns, comme le lalo, le chou ou le chou-fleur. Mais les prix ne tarderont pas à grimper si le pays est touché par le cyclone.

Une flambée des prix des légumes sera inévitable dans les jours qui viennent. Selon Kripalloo Sunghoon de la Small Planters Association, la culture vivrière dans certains endroits de l’île était déjà affectée par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays il y a deux semaines. Les planteurs avaient d’ailleurs prévu une hausse des prix des légumes variant entre 15 à 20%. Si le pays est frappé par le cyclone Cilida, il faudra s’attendre à une flambée des prix.

« Jusqu’ici, les prix sont toujours abordables, à l’exception de quelques légumes, comme le lalo, dont le prix s’élève entre Rs 70 et Rs 80 le demi-kilo. Les légumes présents sur le marché proviennent d’un ancien stock, ce qui explique le prix abordable. Mais avec le climat actuel, la culture des légumes est menacée. J’ai effectué une visite à travers l’île cette semaine et le constat est inquiétant dans les champs. Les plantes ne rapportent pas de fruits. Donc, après l’épuisement du stock actuel, la hausse des prix des légumes sera inévitable », a déclaré le président de l’association.

Dans les bazars, selon les marchands, les Mauriciens commencent à acheter en grande quantité pour assurer un stock. « Ils savent déjà que les prix risquent de grimper et ils achètent certains légumes en grande quantité, comme la pomme d’amour », disent-ils.