La police a effectué au moins quatre interpellations à Cité-Barkly à ce matin. Herold, Sylvio et Patrice Perrine et un certain Jonathan Louis ont été arrêtés alors que d’autres seraient toujours dans le collimateur.

Même si les membres des deux groupes rivaux de cette région s’en défendent, en sourdine on confirme que ces incidents ont pour toile de fond le trafic de drogue.

Comme annoncé hier dans lemauricien.com, la tension latente qui prévaut à Cité Barkly depuis longtemps a pris une autre tournure, hier matin, dimanche, lorsque deux groupes rivaux connus des services de police de la localité en sont venus à la violence physique.

Ce qui s’est passé n’est pas très clair mais le fait est qu’il y a eu blessure à l’arme blanche et agression par voiture qui se sont terminées devant le poste de police de la localité et à l’hôpital. Les deux groupes qui circulent avec des sabres s’accusent mutuellement d’être responsables de l’escalade qui a abouti à cette violence de dimanche matin.

Quant aux habitants de la région, ils ne cachent plus leur irritation devant cette situation «qui pourrit la vie dans la localité».