La professionnalisation du Club M et son forfait aux préliminaires du Mondial 2014 ont été évoqués au Parlement mardi dernier par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, suite à une question du député mauve Franco Quirin. Ce dernier a voulu savoir si des mesures ont été prises pour maintenir le statut professionnel des sélectionnés du Club M.
Le ministre Ritoo a d’emblée précisé que le foot professionnel n’existe pas à Maurice mais que les joueurs bénéficient de release de leurs clubs respectifs pour défendre les couleurs du pays. Il a aussi attiré l’attention de la Chambre qu’un comité du Club avait été institué en janvier et est présidé par Georges Chung Tick Kan afin de « assist in the preparation of our National Team for the Indian Ocean Island Games in Seychelles. »
« The objective was to gather financial resources to enable the team to train in optimal conditions so as to obtain best possible results. As such, the question of maintaining the professional status of players does not arise. »
Par rapport, au forfait du Club M contre le Liberia dans les préliminaires du Mondial 2014, Devanand Ritoo a informé les parlementaires que malgré le fait que la MFA a déjà épuisé les fonds alloués par le MJS, il était disposé à financer cette participation à moitié. Malheureusement, souligne-t-il, la MFA a décidé de ne pas se présenter à ces éliminatoires.
Franco Quirtin a enchaîné avec une question supplémentaire en invitant le ministre à dire si les joueurs du Club M bénéficient toujours de l’allocation de Rs 10 000 comme c’était le cas pendant les JIOI. « Je pense que c’est toujours le cas car je n’ai reçu aucune requête à ce jour de la part des joueurs à l’effet qu’ils ne perçoivent pas d’allocations », a ajouté Devanand Ritoo.
Le député mauve a poursuivi en demandant si des mesures ont été prises pour étoffer l’encadrement technique du Club M après son élimination de la CAN 2012. « Le Club M est l’affaire de la MFA. C’est elle qui décide qui encadrera la sélection nationale alors que nous agissons comme facilitateur », a répondu le ministre.
Rajesh Bhagwan est alors intervenu pour dénoncer la situation qui prévaut dans le foot mauricien. « Notre football est totalement out of order. Notre sélection nationale est K.O. En fait, il n’y a pas de sélection nationale à proprement dit », s’est-il appesanti avant que le Speaker ne mette fin aux débats.