Activité peu connue à Maurice, le quad a pris une nouvelle dimension hier avec la Xtreme Quad Rally Cross Edition 2011. Organisée dans le sud du pays, cette première édition officielle a réuni 24 participants sur un circuit fermé de 36 km. Un parcours à travers champs de canne et bois où les différents concurrents ont participé à des courses contre la montre… Adrénaline, fun et liberté étaient les maîtres mots de cette journée…
Hier à 8 h. Les 24 participants de la Xtreme Quad Rally Cross Edition 2011, qui se déroule en pleine nature à proximité des propriétés des Lodges d’Andrea, apportent la dernière touche à leur véhicule tout terrain. Dernier réglage, ultime vérification des pneus et des moteurs, le plein d’essence… rien n’est laissé au hasard. Dans l’enceinte de l’Exil, le comité organisateur (Big Foot Events) règle les derniers détails pour s’assurer du bon fonctionnement de cette première course officielle de quad à Maurice.
Gilbert Desveaux, le directeur des courses, réunit une quinzaine de marshalls pour un premier briefing. Connaissant les moindres recoins du circuit, ils assurent la sécurité des 24 participants tout au long du parcours. Munis de walkie-talkies, ils seront postés dans des points stratégiques du circuit.
C’est ensuite au tour des différents concurrents de prendre part à un briefing avant le début de la course. Ils y prennent connaissance des dernières indications, dont les conditions des routes et les règlements.
Contrairement à une simple course, la Xtreme Quad Rally Cross est axée sur des courses contre la montre en équipe de deux. Après chaque 10 minutes, un duo foule le circuit pour tenter de réaliser le meilleur chrono. Ce cross, une épreuve tout terrain à travers champs de canne et bois, est organisé sur un circuit fermé de 36 km, en terrain naturel présentant des variations de pentes. Un circuit préalablement travaillé et balisé.
Le départ est donné à l’Exil. Les participants, qui connaissent déjà le circuit, passent par Rochester Falls pour retrouver le finish au même endroit. Situation oblige, tous les pilotes portent des tenues de moto-cross incluant gants, bottes, pare-pierres, protections, pantalon et manches longues. Sans oublier le casque et les lunettes de protection…
Dans un tourbillon de bruit, alliant vrombissements des moteurs et encouragements des proches, la première équipe se lance. Pour mieux suivre les étapes de la course, qui s’annoncent palpitantes, et être dans le feu de l’action, nous montons à bord d’un 4 X 4 en compagnie des marshalls.
Une fois sur le circuit, les pilotes font preuve d’une extrême concentration, d’adresse, de souplesse et de courage. Une seconde d’inattention peut en effet s’avérer fatal. Les pilotes n’ont pas droit à l’erreur ; ils doivent maîtriser leur machine du début à la fin. Le passage dans les tournants les plus périlleux laisse dans son sillage un nuage de poussière. Le pilotage est fondé essentiellement sur l’anticipation et les mouvements précis du corps du “quadeur”. D’où l’importance d’être au top sur le plan physique.
Seule représentante de la gent féminine de la compétition, Christina Valaydon (26 ans) pratique le quad depuis un an. « Ce n’est pas difficile du tout ! J’ai tout appris en 30 minutes. Au début, cette discipline ne m’attirait pas du tout. Mais quand mes amis faisaient des sorties en quad, ils me disaient que c’était fun », lance la jeune femme, copilote d’un quad de 400 cc. Elle soutient que c’est une activité très physique mais c’est surtout « un get-together familial ». « Cela nous permet de nous rencontrer et de faire des sorties… Nous découvrons toujours de nouvelles choses grâce à cette activité. Il y a des gens qui sont surpris quand je leur dis que je fais du quad. C’est vrai que c’est un sport d’homme… Mais les filles aussi peuvent s’y mettre ! »
Au finish, le gagnant de la catégorie 250 cc boucle le circuit en 1h 14min 10sec, celui de la catégorie 400 cc en 54min 45sec et la 450 cc en 46min 47sec. Aucune casse ni aucun blessé n’est à déplorer pour cette Xtreme Quad Rally Cross Edition 2011. D’où la satisfaction de Gilbert Desveaux. « Dans l’ensemble, la journée a été très satisfaisante… Il y a eu des abandons à cause de problèmes mécaniques mais ce sont des choses qui font partie de la compétition. Tous, y compris les participants, sont satisfaits de cette première course officielle de quad. On est bien parti pour une édition beaucoup plus ouverte », soutient le directeur des courses.
Le comité organisateur compte d’ailleurs apporter une touche novatrice et convier des participants étrangers aux prochaines éditions.
Cependant, en dépit des efforts de tous les passionnés de quad, ce sport est peu connu parmi les Mauriciens. La raison principale étant le prix des engins, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Tel est également le cas des randonnées en quad proposées par différents parcs à Maurice. D’où l’idée de Gilbert Desveaux de vulgariser cette discipline en organisant des compétitions. « Nous sommes nous-mêmes en rodage. C’est une des raisons pour laquelle nous voulons valoriser ce sport. Notre projet est d’organiser une prochaine édition qui sera ouverte à tous. Ainsi, nous pourrions avoir différents parcours comme par exemple un pour les débutants. Nous devons toutefois garder l’aspect de compétition parmi les professionnels… » soutient M. Desveaux. Vivement donc la deuxième édition !