Dans le cadre de sa participation à l’Africa Partnership Station, la frégate américaine USS Samuel B. Roberts (FFG 58), qui est ancrée au port depuis hier, sera à Maurice pour une semaine. Diverses activités sont à l’agenda, comprenant une formation dispensée aux autorités mauriciennes dont la National Coast Guard.
L’Africa Partnership Station (APS) est une initiative de sécurité de coopération internationale, facilitée par le commandant des Forces navales américaines en Europe-Afrique. Elle vise à renforcer les partenariats maritimes mondiaux à travers des formations et une collaboration afin d’améliorer la sécurité maritime et la sécurité en Afrique. Au cours du séjour chez nous de l’USS Samuel B. Roberts, l’accent sera mis sur une formation avec la National Coast Guard (NCG) et d’autres éléments de la force policière dans des domaines cruciaux portant sur le « shipboard areas of damage control », la lutte anti-incendie, les opérations de recherche et sauvetage ou encore la maintenance électrique. Outre cette formation que dispensera l’équipage américain, un projet de service communautaire à l’école de l’Association des parents d’enfants inadaptés de l’île Maurice (APEIM) de La Visitation à Vacoas et un match de football avec la NCG sont également prévus.
L’USS Samuel B. Roberts, une frégate lance missiles dont le port d’attache est la Naval Station Mayport en Floride, a été accueilli par Troy Fitrell, chargé d’affaires à l’ambassade américaine, Doreen Fong Weng-Poorun, Permanent Secretary au bureau du Premier ministre et le Police Band.
Angel Cruz, le commandant de la frégate, devait expliquer que « the training will culminate with an underway exercise where we’ll put all our knowledge into practice. This is our primary mission. Secondly, the sailors are excited to step out and enjoy the country of Mauritius ». Avant son arrivée à Maurice, l’USS Samuel B. Roberts soutenait les opérations de sécurité maritime et « theater security cooperation in the U.S. 6th Fleet area of responsibility ».
Le navire américain en est à sa cinquième escale en Afrique de l’Est au cours de ces sept dernières semaines, après Mombasa (Kenya), Dar Es-Salaam (Tanzanie), Victoria (Seychelles) et Maputo (Mozambique). « The goal is for us to share knowledge with our East African partners and to learn from each other about maritime education and training, in order to effectively patrol our coastal waters and contribute towards maritime security in the region », devait expliquer le commandant Angel Cruz.