Un hommage émouvant a été rendu, hier après-midi, aux onze victimes des inondations du 30 mars à l’occasion du dévoilement par le Premier ministre, Navin Ramgoolam, de la stèle érigée au Rogers square en vue d’honorer la mémoire des 11 victimes des inondations meurtrières du samedi 30 mars. Le vice-Premier ministre et ministre de l’Infrastructure publique, Anil Bachoo, qui a été sollicité à l’Assemblée nationale pour des explications sur les causes de ce drame, a brillé par son absence lors de la cérémonie d’hier.
La cérémonie, qui s’est déroulée en présence du leader de l’Opposition, Alan Ganoo et du Lord maire, Aslam Hossenally, a démarré à 17 h 45 précises par le dépôt des bougies par dix des onze représentants des familles des victimes. Un moment fort de la cérémonie a été le Last post joué par deux membres de la fanfare policière, entrecoupé par une minute de silence. Le PM a procédé ensuite au dévoilement de la stèle, un monument en verre illustrant un nuage pluvieux, sur laquelle sont écrits les noms des onze victimes. La stèle est dédiée à la mémoire des citoyens qui ont perdu leur vie lors des inondations du 30 mars. Des gerbes ont ensuite été déposées par le Premier ministre, le lord maire, le leader de l’Opposition et la jeune Nella, fille du défunt Lai Kim Won Tat Chow, dont le cadavre a été retrouvé dans le parking du Harbour Front building. La cérémonie a pris fin à 18 h alors que les sirènes des navires en rade se faisaient entendre.
Dans une déclaration à la presse, le leader de l’Opposition a rappelé que lors de sa PNQ adressée au Premier ministre il avait exprimé le voeu de voir l’érection d’une stèle en mémoire des disparus. « Je suis ici le coeur rempli de tristesse. Au niveau de l’opposition nous avons posé beaucoup de questions sur les raisons de cette catastrophe. Aujourd’hui c’est un moment de recueillement. J’ai participé à cette cérémonie comme un Mauricien, comme un patriote qui a été bouleversé par les événements qui ont frappé le pays le 30 mars dernier », a déclaré Alan Ganoo. « Cela aurait été encore mieux si tous les parlementaires étaient présents à cette cérémonie. Ce qui lui aurait donné un caractère solennel. Je pense que tous les parlementaires de la majorité et de l’Opposition auraient dû être invités. Je n’ai pas l’impression que cela a été fait », a-t-il ajouté.