Les membres de la Fédération Internationale de Tennis de Table, réunis en congrès jeudi dernier dans le cadre des Championnats du monde de la discipline à Dortmund, Allemagne, ont renouvelé le contrat de Philippe Hao Thyn Voon au sein du board de l’ITTF. C’est donc bien parti pour le président du COM, qui est aussi le PRO de la MTTA, pour un 3e mandat au sein de l’ITTF. Joint au téléphone hier matin, notre compatriote s’est dit tout heureux «pour ce mandat de quatre ans et aussi de la confiance renouvelée en moi de la famille de l’ITTF.»
Le président du COM a expliqué à Week-End que ce congrès de l’ITTF s’est déroulé dans une ambiance particulière du fait que l’instance internationale a mis au centre des débats «le sport et la paix». «L’ITTF a, en effet, constaté qu’un certain nombre de pays sont en proie à des guerres qui empêchent la jeunesse de ces pays d’évoluer sur le plan sportif. Il y a aussi la guerre des frontières entre les pays, notamment sur le continent Afrique et qui est un grand obstacle à l’évolution du sport en général. La démarche de l’ITTF c’est de placer le sport, en particulier le tennis de table, comme un élément de paix. J’ai été appelé à parler sur ce point et, contrairement aux autres pays africains, nous n’avons pas de frontières, mais nous avons des problèmes au sein des fédérations», a expliqué PHTV.
Les discussions autour du thème «The Peace in Sports» dira Philippe Hao Thyn Voon, lui a permis de pousser sa réflexion un peu plus loin. «Nous n’avons certes pas de guerre de frontières à Maurice, mais nous avons beaucoup de problèmes. Nous sommes en train de passer la grosse majorité de notre temps dans les guerres intestines. Il est temps que tout le monde mette de l’eau dans son vin et que chacun assume ce qui est sa responsabilité au sein du mouvement sportif mauricien», a soutenu le président du COM à Week-End, de Dortmund.