Les relations au sein du Comité Régional MFA pour la réunion de Moka ne sont plus au beau fixe. Du moins avec les responsables de l’Alma Action Group (AAG), mené par le tonitruant Sunil Sonea. C’est le moins qu’on puisse dire puisqu’il nous revient que la situation est telle que le représentant de cette formation au sein de l’exécutif de ce comité régional de même que son équipe ont été expulsés. Du moins, ce qui ressort d’une lettre en date du 15 mars 2012 et qui porte la signature de Daramraj Ramma.
Dans cette lettre en 4 points, le secrétaire général du comité régional MFA de Moka informe Sunil Sonea qu’il (1)  était absent à une réunion exécutive en date du 8 mars 2012 tenue au stade de Quartier Militaire, malgré le fait qu’il fut invité, (2) a été absent durant trois réunions consécutives, notamment le 22 décembre 2011, le 17 janvier et le 8 mars 2012, (3) ayant été absent à ces trois réunions «you are disqualified» comme membre de l’exécutif du comité directeur du MFA Moka Regional Committee et (4) n’a pas payé les frais d’affiliation de l’AAG pour l’année 2011-2012. De ce fait, l’AAG is automatically removed as member of the Moka Regional Committee».
Sunil Sonea n’a pas manqué de crier au scandale et se dit même victime d’un coup monté de la part de Daramraj Ramma, envers qui, il faut reconnaître, le président de l’AAG n’est pas tendre. Pour sa défense, Sunil Sonea explique à Week-End que, «en raison des célébrations des 25 ans d’Alma Action Group, j’avais demandé à l’exécutif du comité de Moka de ne pas organiser de compétition entre janvier et février car notre équipe ne sera pas disponible. Néanmoins, le 22 décembre Daramraj Ramma a organisé la réunion, procéder avec le tirage au sort et demander aux clubs de payer leur affiliation. Alors que je n’étais pas présent à la réunion», déplore le président de l’AAG.
Mais Sunil Sonea ne lésine pas sur les moyens pour se défendre. Outre des lettres aux présidents de la MFA, il a aussi écrit au ministre des Sports pour dire que son club et lui-même sont victimes de Daramraj Ramma par décision «arbitraire et illégale». Il faut aussi savoir qu’il existe aussi un problème avec les licences de l’AAG du fait que le club n’a pas fait l’exercice des enregistrements de ces documents par voie informatique.
Intérrogé, le secrétaire de MFAMRC s’est défendu d’avoir agi contre les lois. «L’AAG n’a pas été expulsé, mais a été tout simplement  placé eu 2e division pour n’avoir pas participer à notre compétition», rétorque Daramraj Ramma.