Le Shelter pour enfants à Pointe aux Sables a connu une fin de matinée mouvementée ce jeudi et avec pour conséquence l’admission d’un jeune pensionnaire à l’hôpital psychiatrique de Beau-Bassin. En début de soirée un garçon, âgé d’une dizaine d’années a été interné à l’hôpital Brown Sequard.

C’est aux alentours de 11 heures que l’enfant, convoqué au bureau de la responsable de l’abri — lequel est géré par le National Children’s Council — pour son comportement turbulent. Mais, au bout de quelques minutes, alertés par ses cris, des membres du personnel ont eu à intervenir pour le « protéger ». Selon ce qui nous a été rapporté par des sources proches du Shelter, le garçon aurait été violemment réprimandé par la responsable.

Plus tôt l’enfant voulait aller à la plage non loin de l’abri pour rejoindre ses autres camarades qui s’y trouvaient déjà. Déscolarisés depuis la rentrée du deuxième trimestre, ces jeunes enfants passent leurs journées au centre et à la plage en attendant d’être placés dans une autre école primaire. Celle qu’ils fréquentaient jusque-là ne veut plus d’eux à cause de leur attitude violente.

Quant au jeune garçon, perturbé psychologiquement, il ne bénéficierait pas d’une prise en charge appropriée au Shelter. La Child Development Unit remuerait ciel et terre pour que sa mère, jugée désormais apte à le reprendre, assume à nouveau ses responsabilités parentales auprès de son enfant. Cette affaire qui a agité le Shelter a aussi troublé le personnel qui connaît très bien les antécédents familiaux de l’enfant.