Pendant deux jours au Swami Vivekananda International Conference Centre, en début de semaine, le gouvernement initiera un National Dialogue sur le potentiel et les perspectives de l’Etat-Océan. Cette démarche est en prélude à une vaste consultation engageant la population dans l’élaboration d’une feuille de route (Roadmap) sur l’Ocean Economy. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, donnera demain matin le coup d’envoi de ces consultations, qui réuniront des sommités internationales dans le domaine, dont le secrétaire de la Commission sur la délimitation des plateaux continentaux des Nations unies, V. Jares, le Founding Chief Executive et président du World Ocean Council, P. Holthus, le leader du Global Program on Fisheries and Aquaculture de la Banque mondiale, J.L. Anderson ou encore d’autres spécialistes venus du Japon, de la République populaire de Chine et de la Norvège.
Ce dialogue national sur l’Etat-Océan, qui est présidé par l’ambassadeur et représentant permanent de Maurice aux Nations unies, Milan Meetarbhan, vise à traduire dans la réalité “the vision of promoting the Ocean Economy as one of the main pillars of the economy.” La contribution du Board of Investment (BOI) a été embrigadée pour l’organisation de ces deux jours de consultations à haut niveau. Le potentiel physique de Maurice, l’Etat-Océan, comprend la zone économique exclusive couvrant une superficie de 1,9 million de kilomètres carrés et la cogestion avec les Seychelles du Plateau continental des Mascareignes de 396 000 kilomètres carrés.
“This vast extent of the ocean represents an area bigger than the combined land area of France, Germany, Italy, Spain and the United Kingdom positioning the Ocean Economy as a promising sector of Mauritius’s economic activity in the future”, soutiennent les organisateurs de cette initiative. Pour les besoins de préparatifs de ce dialogue national, un Steering Committee, placé sous la présidence du secrétaire au Cabinet et chef du Service civil, Suresh Seeballuck, fut institué avec pour membres, entre autres, Kailash Ruhee, Chief of Staff au Bureau du Premier ministre, Dev Manraj, Head Delivery Unit au PMO, l’ambassadeur Meetarbhan et le Dr Arjoon Sudhoo, directeur du Mauritius Research Council.
Le Steering Committee a identifié les filières suivantes pour être explorées dans le cadre de ces consultations, soit le transport maritime et les activités relatives, les services maritimes connexes, dont des activités de chantier naval, l’exploration et l’exploitation des fonds marins pour des hydrocarbures et des minéraux, les sources d’énergie renouvelables, l’Ocean-Related Tourism, le traitement des fruits de mer, l’aquaculture marine et la biotechnologie marine.
Priorité est également accordée aux cinq objectifs définis par la Commission de Maurice Ile Durable (MID), soit
— transformer l’économie bleue comme un des piliers majeurs de l’économie à travers la création d’emplois et de richesse,
— élaborer d’un cadre légal robuste pour le développement de l’Etat-Océan,
— assurer une utilisation soutenable des ressources de l’océan,
— contribuer à la sécurité énergétique avec des sources d’énergie renouvelables de l’océan et
— protéger et mettre en valeur la fonction de l’océan comme puits à carbone.
Dans cette perspective, les organisateurs s’attendent à voir se dégager pendant ces deux jours de consultations “the adoption of a roadmap on the Ocean Economy and the assessment of the commercial potential of traditional, emerging and new sectors of activity on the ocean, the seabed and the sub-soil but also land-based oceanic industries.”
Le National Dialogue, qui sera lancé avec une Keynote Address du Premier ministre, comprendra sept sessions. La première, qui est axée sur le thème de Visioning the Ocean Economy, comprendra des interventions de quatre spécialistes, en l’occurrence V. Jarès de la Commission des Nations unies sur la délimitation des plateaux continentaux, L. Anderson, Senior Adviser de la Banque mondiale, P. Holtus du World Ocean Council et le Dr K. Morrissey, qui se penchera sur The Irish Ocean Experience.
Rama Sithanen, ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances, sera le modérateur pour un panel consacré aux “Sector possibilities of an Ocean Economy” avec accent sur le développement du secteur de la pêche et la capacité de Maurice dans le domaine de la biotechnologie marine. Cette session verra des interactions entre le directeur de la pêche de la Norvège, J.H. Wiiliams, un expert en biotechnologie de la République populaire de Chine, un représentant de l’Institute of Marine Resaerch du Portugal et des spécialistes mauriciens.
Les autres sessions portent l’exploitation du potentiel minéral de l’océan, le développement d’Abiotic Ocean Resources ou encore sur les Ocean Management Principles, Cross-Sector Development and a Holistic Ocean Economy. Avec la présentation de la feuille de route vers l’Etat-Océan, le BOI sera appelé à enclencher les prochaines étapes de ce dialogue national avec d’autres partenaires.