Finie la grise mine, bonjour l’ivresse. Le temps d’une pièce en compagnie de Philippe Houbert et Daniel Mourgues, qui reviennent sur les devants de la scène le 9 avril au théâtre Serge Constantin avec “Nuit d’ivresse”. La pièce de Josiane Balasko entraînera le spectateur dans un univers coloré. Un conseil : réservez dès aujourd’hui vos places !
Avec Philippe Houbert à l’affiche, le spectacle ne peut être que prometteur. Il partagera la scène avec Marie-Ange Koenig et Jean-Luc Ahnee, qui avait séduit plus d’un dans La Cage aux Folles. Philippe Houbert et Daniel Mourgues avaient réussi le pari, en 2012, d’attirer 5 000 spectateurs pour 18 représentations de La Cage aux Folles. Cette année, ils sont de retour avec Nuit d’ivresse, une comédie signée Josiane Balasko qu’ils ont peaufiné. « C’est un texte que je trouve personnellement remarquable de Josiane Balasko, qui a eu un succès énorme dans les années 80 avec la troupe du Splendid. » Le langage de Balasko, pour cet art théâtral, se veut entre rires et émotions. La trame se joue entre deux personnages : celui incarné par Philippe Houbert, dans le rôle d’un animateur de télé odieux, et Simone (Marie-Ange Koenig), prisonnière en permission qui attend son train pour retourner en prison. Ces deux êtres que tout séparent vont se rencontrer, se noyer dans l’alcool, et tout cela sous le regard d’un barman (Jean-Luc Ahnee) qui s’immiscera dans leur conversation et sera témoin de leur beuverie. Le hic de cette nuit d’ivresse, c’est que l’animateur et la prisonnière se réveilleront dans le même lit le lendemain. Et là… Mieux vaut vous laisser découvrir la suite sur scène. Philippe Houbert dira que son personnage d’animateur a été « amusant à jouer ». Il poursuit : « J’ai été animateur. Mais là, il me faudra être méprisable. » Philippe Houbert propose du divertissement à l’état pur à tous ceux qui feront le déplacement. Un spectacle tout en nuances, dont le spectateur ne pourra que se délecter. Entre les deux actes, un intermède de 12 minutes, avec des “Brèves de Comptoir” dialoguées avec Constantin de Grivel.
Un appel est lancé aux sponsors qui veulent encourager l’art théâtral. Philippe Houbert remercie ainsi Alain Gordon Gentil, du soutien de la cellule Culture et Avenir du bureau du PM, pour la location de la salle du théâtre Serge Constantin pour les représentations de Nuit d’ivresse. Philippe Houbert et Daniel Mourgues ont racheté les décors ayant servi à la pièce Le Prénom et ont confié les décors de la présente pièce à Sabeer Bahadoor. Nuit d’ivresse sera jouée au théâtre Serge Constantin, à Vacoas, du 9 au 12 avril et du 16 au 19 avril, à 20h.  Billets en vente sur le Rézo Otayo à Rs 600 (Première) et Rs 500 (Seconde).