La citoyenneté d’honneur de la ville de Bethléem a été remise hier après-midi au Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, par le maire de la cité de Bethléem Vera Baboun à l’ouverture de la conférence publique sur le thème « Palestine, croire en l’avenir ».
« À travers le Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, c’est à la population mauricienne que la citoyenneté d’honneur de Bethléem est conférée », a déclaré le maire de Bethléem, Vera Baboun, devant une salle comble. Pour la personnalité palestinienne, la présence nombreuse à sa conférence est indicatrice du soutien accordé par la population mauricienne à la cause palestinienne.
Seulement une soixantaine de personnalités mondiales se sont vues conférer le titre de citoyenneté d’honneur de la cité de Bethléem. Xavier-Luc Duval est la première personnalité mauricienne à obtenir ce titre honorifique.
Xavier-Luc Duval s’est souvenu de sa visite mémorable effectuée en Palestine l’année dernière en compagnie d’Azad Doomun. « J’ai eu l’occasion de visiter tous les sites historiques et les sites religieux qui ont marqué l’histoire des grandes religions chrétienne et musulmane. J’ai surtout été marqué par la fraternité entre les Chrétiens et le Musulmans à Bethléem », a dit le Premier ministre adjoint. Il a rappelé qu’il s’est engagé à oeuvrer pour le rapprochement entre les populations mauricienne et palestinienne et que Maurice soutient pleinement la cause palestinienne. Il s’est confiant que Maurice est appelée à jouer un rôle de premier plan en faveur de la cause palestinienne en Afrique.
Vera Baboun a fait part de l’émotion qu’elle a ressentie en regardant la montagne du Morne hier matin. « J’ai pris conscience de ce que pouvaient faire les esclaves au nom de la liberté », a-t-elle affirmé. Elle a parlé avec passion de la situation dans laquelle vit le peuple palestinien sous le joug de l’État d’Israël. Aucun progrès n’a été accompli depuis la conclusion de l’accord d’Oslo en 1993. Quelque 66 % du territoire palestinien sont toujours occupé par Israël qui continue à construire des colonies. Une situation qui constitue un obstacle majeur dans la recherche d’une solution au conflit entre la Palestine et Israël. Vera Baboun garde beaucoup d’espoir dans l’initiative française et a souhaité que les pays africains accordent leur soutien à cette démarche. Elle a placé la lutte des Palestiniens dans le cadre d’une démarche universelle en vue d’obtenir la liberté. Pour elle, les jeunes Palestiniens ont le droit de jouir des mêmes droits humains que tous les jeunes du monde et ont également le droit de vivre dans un État libre et indépendant à l’instar de tous les pays du monde. Elle a invité les Mauriciens à venir nombreux à Bethléem en pèlerinage ou comme touristes.
Vera Baboun sera faite citoyen d’honneur de la ville de Quatre-Bornes cet après-midi. Elle rencontrera le Premier ministre sir Anerood Jugnauth demain et donnera une deuxième conférence sur le thème Vivre ensemble à Bethléem au Collège de Lorette de Curepipe à 18 heures demain.
Elle quittera le pays samedi après avoir participé à une prière commune organisée par le Conseil des religions.