Neha Bullywon, l’une des six lauréates du collège Dr Maurice Curé de la cuvée 2018 et qui s’est surpassée dans la filière scientifique a été récompensée samedi par la Hindi Speaking Union au siège de la World Hindi Secretariat à Phoenix. Elle avait choisi l’hindi comme matière subsidiaire et s’est classée parmi les dix meilleurs candidats dans cette matière, ce qui l’a permis d’être sacrée lauréate. Les élèves ayant brillé aux examens de HSC, de SC et les gagnants d’un concours de calligraphie ont obtenu des certificats, des badges et des trophées des mains de Suresh Ramburn, président de la Hindi Speaking Union, du Dr Mishra, directeur de la World Hindi Secretariat Rajenrah Ramdhean, le président de la MSTF et Toolsiraj Benydin.

Suresh Ramburn a lors de son allocution affirmé que l’hindi fait partie de notre ADN et a largement contribué à l’indépendance du pays. Il a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui oeuvrent pour la promotion et le positionnement de l’hindi à Maurice, même s’il reconnaît que cette langue est délaissée aux profits d’autres langues. A son avis, une langue qui est forte contribue à rendre un pays également fort. Il a vanté les mérites de l’hindi qui est sorti des baïtkas (écoles du soir) pour être enseigné maintenant à l’université.
Selon lui, l’hindi est un instrument important pour la promotion des valeurs ancestrales, culturelles, historiques et sociales. Il a souligné la contribution de Hindi Pracharini Sabha, de l’Arya Sabha et de la MSDTF pour la promotion de l’hindi.
Avec l’établissement de la World Hindi Secretariat et le succès de la première édition de Hindi Ki Masti l’année dernière, des signes d’encouragement pour le rayonnement de l’hindi sont là; a indiqué Suresh Ramburn.