(Photo AFP/Richard Bouhet)

Le président des Comores, Azali Assoumani, a assuré qu' »aucun cas de Covid-19 n’avait été enregistré » dans le petit archipel pauvre de l’océan Indien, contredisant des affirmations de la France, ancienne puissance coloniale.

« Aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré dans les trois îles de l’Union des Comores, grâce à Dieu », a déclaré Azali Assoumani, lors d’une intervention mercredi devant la nouvelle assemblée issue des dernières élections législatives.

La semaine dernière, l’ex-ministre française Dominique Voynet, patronne de l’agence régionale de santé de Mayotte, île française située à 70 km de l’Union des Comores, avait annoncé que la mort, début avril, du grand mufti des Comores avait été provoquée par une infection au nouveau coronavirus.

« Nous savons qu’il y a du Covid-19 aux Comores, mais nous ne savons pas s’il y en a beaucoup », avait dit Mme Voynet, des déclarations qui avaient provoqué une nouvelle poussée de fièvre politique entre les Comores et la France.

Auparavant, c’était le préfet de Mayotte, Jean-François Colombet, qui avait évoqué le cas d’un Covid-19 « importé » des Comores, suscitant la colère des autorités comoriennes.

L’Union des Comores est l’un des rares pays au monde à ne pas avoir officiellement enregistré de cas de Covid-19.