La Cour d’assises tiendra une audience spéciale pendant le mois de vacances d’août pour entendre une motion de remise liberté conditionnelle qu’a déposé Me Rama Valayden, en sa capacité d’avocat assurant la défense Sanjeev Nunkoo. Comme nous l’avons indiqué dans notre édition d’hier, ce dernier sera traduit en Cour d’assises dans le cadre du meurtre d’Hélène Lam Po Tang en octobre 2010.
Selon l’acte d’accusation logé par le DPP mercredi, Sanjeev Nunkoo sera poursuivi sous une accusation de « aiding and abeiting in the commission of a crime », qui est une accusation moindre que complot. En somme, Nunkoo, qui a comparu dans une enquête préliminaire sous une accusation de murder, a vu l’accusation dont il est l’objet être ramené à celle d’avoir aidé une autre personne à commettre l’assassinat de la victime.
Cette nouvelle donne implique que jusqu’ici la police n’a pas identifié l’auteur du meurtre d’Hélène Lam Po Tang.