Le Président américain, Donald Trump, a rencontré aujourd’hui le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un, à Singapour. Une rencontre historique après des années de tensions et de menaces entre Washington et Pyongyang.

« Nous allons avoir une relation formidable », a lancé peu après M. Trump, assis au côté de l’homme fort de Pyongyang, se disant convaincu que la rencontre serait un « immense succès ».

« Ravi de vous rencontrer M. le président », a de son côté déclaré le dirigeant nord-coréen. « Le chemin pour en arriver là n’a pas été facile », a-t-il ajouté.

Les deux dirigeants sont arrivés sur place dimanche. L’arsenal nucléaire nord-coréen, qui a valu à Pyongyang une impressionnante série de sanctions de l’ONU au fil des ans, aurait été au coeur de toutes les discussions. Washington réclame en somme une dénucléarisation « complète, vérifiable et irréversible » de la Corée du Nord.

Le sommet d’aujourd’hui pourrait aussi marquer la fin de l’isolement de la Corée du Nord. Une campagne que mène Pyongyang depuis quelques mois déjà, notamment avec la rencontre entre Kim Jong-un et Moon Jae-in, Président sud-coréen.

Le défi est cette fois de taille tant pour les Etats-Unis que pour la Corée du Nord. Avec Donald Trump à la présidence, une guerre de tweets était venue envenimer les relations déjà tendues entre les deux nations. Le Président avait même taxé Kim Jong-un de « little rocket man » dans un de ses tweets.