“Abaim enn zour, abaim touzour…” Onze ans déjà qu’elle fait partie de cette formation qui milite pour les droits des aveugles, pour l’épanouissement des enfants et de la langue créole. Aurélie Eléonore est une des leurs, enn Ti-Marmit. Du haut de ses 20 ans, ravanne en main et sourire aux lèvres, elle nous raconte son histoire dans “langaz so lanfans”.
Petite, Aurélie Eléonore était “enn ti dezorder”. Toute l’île Maurice a fredonné son nom. Rappelez-vous : Oreli, oreli, oreli konn pik sega ! Cinq mille exemplaires de l’album 16 ti morso nu lanfans vendus en 2002. “À l’époque, j’étais toujours très agitée, e kan ti bizin dans sega, zot tou ti kriye : Oreli, rant dan ron !”
La petite danseuse, qui a toujours évité les caméras à l’époque, est aujourd’hui une jeune femme simple au franc-parler, qui nous a éblouis lors de son passage à Miss Mauritius.