Aurore Perraud, la ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille, a estimé que ses détracteurs – qui ont qualifié le PMSD de « petit parti ne valant pas plus de 2% » – « doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts ». Car, dit-elle, face à une opposition « disparate, désunie, mais intéressante, le PMSD continue sa route vers le progrès », ajoutant : « Nous avons eu le courage de délaisser le pouvoir, alors que d’autres ont couru après. »
Aurore Perraud a rappelé avoir demandé l’institution  d’un “fact-finding committee” sur la gestion des abris pour des enfants victimes d’abus et dit vouloir avoir des preuves exactes qui confirment : « Si on dope ces enfants avec du Valium. Si on leur rase la tête et si on  les place à Brown Sequard car on ne peut plus les contrôler dans ces abris »… Aurore Perraud se dit « non satisfaite » des services prodigués aux enfants dans les abris de nuit. « Je veux obtenir un détail complet concernant ces enfants. » Elle se dit satisfaite en revanche par le système de parrainage du CSR nouvellement introduit où, dit-elle, « chaque entreprise pourra s’assurer du développement d’une cité ouvrière ».