« Un jour dans un shelter, c’est trop pour un enfant. Nous devons aller plus loin et plus vite sur le dossier des centres de refuge », c’est ce que préconise Aurore Perraud ce samedi durant la conférence de presse du PMSD à Astor Court.

La présidente de l’égalité des chances et de l’éducation, Aurore Perraud, a en effet commenté la situation des shelters à Maurice. Pour la présidente de l’égalité des chances et de l’éducation au sein du PMSD, la fermeture des centres de refuge de la Vedic Social Organisation a mis en lumière la situation inquiétante qui règne dans certains shelter à Maurice.

Aurore Perraud a également tenu rappeler que lorsqu’elle était ministre de l’Égalité du Genre et du Développement de l’Enfant de 2014 à 2016, elle avait pris la décision, après avoir obtenu des informations inquiétantes, de visiter tous les centres de refuge afin de constater de visu. Après les visites, elle avait donc demandé qu’il y ait un fact finding commitee, communément appelé le rapport Vellien à l’époque. « Après mon départ du gouvernement, le rapport a été rendu public. J’ai estimé qu’à la lumière des recommandations et mesures du rapport, la situation changerait drastiquement dans les centres de refuge », affirme-t-elle.

Aurore Perraud se dit d’ailleurs inquiète après que le gouvernement ait annoncé dans le budget 2018/2019, la mise en place d’un centre de refuge de type dortoir.  « Je pense que nous devons remettre en question la philosophie, la politique et le modèle de shelter aménager pour les enfants en 2018. L’expérience nous a appris que le modèle du centre de refuge comme celui de la Colombre qui comprend un dortoir avec plus de 50 enfants, est un modèle qui ne marche pas ». Elle ajoute d’ailleurs que c’est une bonne chose que le shelter du Vedic Social Organisation a fermé, mais qu’il y a encore plus de choses qui peut être fait concernant les centres de refuges.

Le porte-parole du PMSD, Khushal Lobine, est quant à lui revenu sur les propos du ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong, sur le sujet de la pauvreté. Selon Khushal Lobine, Alain Wong renvoi toute la responsabilité de trouver un logement au plus démunis sur les institutions religieuses. « Au niveau du PMSD, nous demandons que le ministre démissionne de son poste de ministre. C’est indigne de sa part de rester comme ministre après ses propos sur l’Église catholique. »

Autre point abordé durant cette conférence de presse, le Financial Bill où le porte-parole du PMSD fait un appel au Premier ministre de venir de l’avant avec un « detail explanatory memorandum » afin que tous les députés de l’opposition prennent connaissance de ce projet de loi.