Success story « Made in Mauritius » pour Sanjeet Boolell, jeune créateur de mode. Il fournit en visions et en bandes de lumière les amateurs de mode avec sa collection haute couture été 2013, présentée au Spa Ô-Raa à Ebène samedi dernier. Tendances mode exclusive et mise en scène irrésistible.
Ebène, novembre 2012. Dans les jardins du Centre Ô-Raa se déroule le défilé du designer mauricien le plus en vue, raout de tout ce que le pays comporte de personnalités dans le domaine artistique — égéries des designers, créateurs de mode, businessmen toujours médiatiques. Sanjeet Boolell se présente comme ces personnes discrètes qui vertèbre son défilé avec les couturiers, créateurs de mode, Françoise et Anaïs Lionnet, Fabien Fauzou. Il faut souligner le rôle important de la maison Lionnet-Fauzou dans la production, direction de ce show. Et avant tout, la conviction de vivre la mode avec la rigueur d’un architecte. Sanjeet sait aussi jouer le jeu d’une nuit sophistiquée portée par l’excentricité créative des robes du soir. Avec sa nouvelle collection, il impose sa silhouette autant qu’elle s’est fondue avec les pièces qu’il a dessinées. Un show vécu en total look, robes, bustiers, tailleurs pantalons vestes, escarpins comme des sculptures.
Plus de 20 pièces haute-couture forment partie de la nouvelle collection. Des rideaux de lumière, de soie sauvage, crêpe de soie, satin stretch et autres matières nobles. Des vêtements qui se déclinent dans toutes les tonalités : turquoise, menthol, rouge vif, noir sur le thème d’un des plus beaux phénomènes de la planète : les aurores boréales. Matières organiques : les bleus sont surexploités, l’or rouge aussi. Un savant mélange de sensualité, d’assurance et de force. Vertige de peau et de lumière dont l’aura a l’éclat des révélations d’un Sanjeet visionnaire. De la production au défilé : voici une succession d’images de ces « people » qui ont rendu la soirée possible : Les photographes Sachin Sagar, Irwin Nursoo et Blaise Lionnet et la longue listes de charmantes mannequins.