Le mystère perdure sur la mort de la Mauricienne Shazia Edah-Tally à Sydney, en Australie. Le corps de cette jeune femme de 19 ans, qui étudiait à la Macquarie University de Sydney, a été retrouvé hier au pied d’une falaise de plus de 30 mètres au Royal National Park alors qu’elle était partie en randonnée avec son petit copain mercredi. La police australienne, qui n’écarte pas la thèse d’un acte criminel, a appris que le couple se sont perdus de vue à un lieu connu comme le “Wedding Cake Rock”, lieu qui attire de nombreux touristes pour sa vue panoramique sur la falaise. C’est mercredi aux alentours de 17h, heure de Sydney, que l’amoureux de Shazia Edah-Tally a informé la police de sa disparition, soit trois heures après l’avoir cherchée. Le jeune homme a déclaré que sa copine et lui devaient se retrouver à un certain point sur le tracé, mais que la victime n’est jamais arrivée au lieu de rendez-vous.
L’inspecteur Steve Worthington, qui s’est confié au Daily Telegraph de Sydney, a souligné que le couple s’amusait à courir l’un derrière l’autre sur le sentier. Le petit ami de la victime a d’ailleurs participé aux recherches jeudi et a accompagné les officiers à l’endroit où il a vu Shazia Edah-Tally pour la dernière fois. Après avoir localisé le corps de la victime, les membres de sa famille, dont sa mère, se sont regroupés sur le site. « Nous souhaitons qu’elle revienne à la maison. Nous avons foi qu’elle reviendra », avait confié sa mère à la presse australienne avant la découverte macabre.
À ce stade de l’enquête, la police de la Sutherland Local Area Command ne sait pas encore si le couple voulait se séparer ou non. Elle a ainsi lancé un appel à témoin, demandant à toute personne détenant des informations sur ce décès de venir de l’avant. Les proches de Shazia Edah-Tally à Maurice disent également être « dans le flou ».