Un accord portant sur de nouveaux services aériens sera signé entre l’Australie et l’île Maurice la semaine prochaine, lors de la visite de l’Assistant Secretary de la branche africaine du département des Affaires étrangères et du Commerce de l’Australie. C’est ce qu’a annoncé Susan Coles, Haut commissaire australien à Maurice, lors de son discours à l’occasion de la célébration de la fête nationale australienne, le 26 janvier dernier, au J & J Auditorium à Phoenix.
Cet accord, affirme Susan Coles, viendra consolider l’accord non contraignant qui existe déjà entre l’Australie et Maurice et ouvrira la voie à des discussions pour une amélioration des liaisons aériennes dans la région. « We want to encourage more two-way flow of tourists, business visitors and students », dit-elle.
Pour Susan Coles, la célébration de la fête nationale australienne est aussi l’occasion de célébrer les liens qui unissent nos deux pays. Elle souligne que l’Australie se sent partie prenante de la vision 2015-2030 du gouvernement mauricien telle qu’élaborée dans le National Economic Development Blueprint présenté l’année dernière. « We are keen to explore innovations in urban planning, local government and finance, and in the next few months look forward to welcoming your local government minister and Finance minister to Australia ». Enterprise Mauritius, relève-t-elle, a organisé un atelier de travail à l’intention des hommes d’affaires mauriciens qui visiteront Perth, Melbourne et Sydney avec pour but de « encourage business-to-Business linkages with new commercial and economic partners », en avril et mai prochain.
Les autorités de l’Australie occidentale responsables de la protection des sols, de l’environnement et de la planification et de la justice juvénile ont accueilli des visites ministérielles mauriciennes, rappelle Susan Coles. L’Australie s’est engagée à hauteur de 1 million de dollars à soutenir les petits États insulaires lorsque Maurice a lancé le Commonwealth Climate Finance Hub l’année dernière. Bien avant la grande conférence sur le changement climatique qui s’est tenue en France fin 2015, Maurice, Rodrigues et l’Australie ont travaillé de concert pour trouver de nouvelles sources de production d’énergie, notamment celle des vagues. L’Australie est aussi un partenaire dans le projet de développement de Maurice en un hub portuaire, de tourisme et de commerce dans l’océan Indien et dans la restauration de son récif corallien.
Susan Coles a parlé d’autres engagements de l’Australie auprès de Maurice dont sa contribution au niveau de la recherche et de l’éducation. Dans ce contexte, elle annonce l’ouverture d’une formation à court terme sur la gestion intégrée des zones côtières sous l’accord signé entre l’Université de Maurice et la University of Western Australia. Elle a aussi annoncé le lancement prochain d’un master en Business Administration à distance, un projet conjoint entre le Ducere Education Group de Melbourne et l’Université de Maurice développé pour « reach students across Africa » et « build Mauritius potential as a knowledge hub ».