L’association Autisme Maurice, en collaboration avec l’association Autisme Réunion, organise du lundi 8 au mercredi 10 août à l’hôtel El Monaco à Quatre-Bornes une formation à l’intention des professionnels s’occupant des enfants atteints d’autisme ou ayant des difficultés d’insertion sociale. Cette formation est assurée par Jacqueline Gibiard, enseignante spécialisée dans le domaine de l’autisme, et Nathalie Faucher, éducatrice spécialisée et présidente d’Autisme Réunion.
« Avec les animatrices de l’association Autisme Réunion, nous avons élaboré un plan de formation assez complet, qui devrait permettre aux professionnels d’avoir une première approche de l’autisme et de s’approprier une nouvelle façon de travailler avec des personnes avec autisme ou Troubles envahissants du développement (TED – voir encadré) dans leurs établissements ou en cabinet », explique Géraldine Aliphon, secrétaire d’Autisme Maurice.
Ces formations, soutient Géraldine Aliphon, sont préparées par des professionnels français, tous membres de l’association Autisme Réunion. « Nous intervenons auprès des parents et des professionnels mauriciens, susceptibles d’accompagner des enfants ou des adultes avec autisme », ajoute-t-elle. Cette intervention, précise Mme Aliphon, s’inscrit dans le cadre de la convention de jumelage signée en avril entre Autisme Réunion et Autisme Maurice.
La matinée du lundi 8 août sera consacrée au thème « L’autisme d’hier et d’aujourd’hui ». Les principales caractéristiques de l’autisme seront évoquées et un film français sur l’état des recherches et les causes de l’autisme sera projeté.
Dans l’après-midi, les animatrices parleront du fonctionnement autistique. Les aspects biologiques de la maladie et les problèmes de communication seront développés. Il y aura également une causerie sur « Comment observer et traduire les troubles du comportement de la personne avec autisme ? » « Savoir anticiper les troubles du comportement (les colères, l’agressivité, les cris, l’automutilation) »  sera le thème d’une autre causerie. Les participants pourront aussi visionner le film « Théorie de l’esprit et autisme : Simon Baron-Cohen ». Né le 15 août 1958, Simon Baron-Cohen est spécialiste de l’autisme et professeur de psychopathologie du développement dans les départements de psychiatrie et de psychologie expérimentale à l’Université de Cambridge au Royaume-Uni.
Les thèmes « Apprentissage et Socialisation » et « Les Différents aspects de la prise en charge » seront abordés respectivement dans la matinée et l’après-midi du deuxième jour. La communication verbale et non verbale des autistes, leur socialisation et leur autonomie, la méthode TEACCH (éducation structurée) et le PECS (Picture Exchange Communication System) seront entre autres expliqués. Il y aura aussi des exercices pratiques sur l’éducation structurée – création de pictogramme avec le public –, travail sur ces outils de communication. Un film sur une prise en charge selon le TEACCH (Film Classe TEACCH) et ABA (Francis PERRIN, carte blanche), sera projeté. « Les stratégies spécifiques d’apprentissage », « Apprendre à accompagner l’enfant autiste ensemble (parents et professionnels) », « L’enfant autiste devient adulte » et « Quel avenir pour les adultes autistes » seront les quatre thèmes élaborés le troisième et dernier jour. « Nous avons jusqu’ici enregistré un taux de participation encourageant, mais il nous reste encore de la place pour ceux qui veulent suivre cette formation », dit Géraldine Aliphon.
Troubles envahissants du développement
L’autisme et les troubles qui lui sont apparentés constituent un ensemble de syndromes regroupés dans la classification internationale des maladies (CIM10) sous le terme de « troubles envahissants du développement » (TED).
Actuellement, il existe cinq catégories de TED :
* L’autisme
* Le syndrome d’Asperger
* Le TED non spécifié (TED-NS)
* Le désordre désintégratif de l’enfance
* Le syndrome de Rett
Les TED sont caractérisés par des atteintes qualitatives dans trois domaines :
* les interactions sociales
* la communication verbale et non verbale
* les intérêts et les comportements restreints, répétitifs ou stéréotypés
On estime actuellement que le taux moyen de personnes TED varierait entre 60 et 70 individus sur 10 000. Ces troubles apparaissent précocement et mettent en échec les réponses éducatives habituelles. Ils peuvent être alourdis par une déficience intellectuelle (très fréquente et elle-même d’importance variable) par l’épilepsie ou par des déficiences motrices ou sensorielles.
Les causes de l’autisme sont encore mal connues. Les mécanismes biologiques, génétiques, psychiatriques pouvant être responsables de l’autisme ne sont pas encore clairement expliqués à ce jour et aucun traitement n’a démontré son efficacité. Chaque personne qui souffre d’autisme est unique ; les troubles sont variés d’un sujet à un autre et, chez la même personne, d’un âge à un autre.
Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficit intellectuel et avec un bon niveau d’expression orale. La personne peut aussi montrer d’excellentes capacités dans certains domaines.
Actuellement, il n’existe pas de médicaments pour soigner les troubles dus à l’autisme. Certains médicaments permettent cependant, au moyen de posologies adaptées et contrôlées, de réduire l’angoisse, l’hyperactivité et les troubles du comportement. Ils peuvent donner d’assez bons résultats.