La date du jeudi 12 janvier sera marquée d’une pierre blanche dans les annales de l’histoire de l’Association Autisme Maurice. Cette date marquera en effet la grande rentrée des toutes premières classes spécialisées autisme, dans le centre de l’association à la rue Gabriel Pitot, à Rose-Hill. L’autisme est un trouble du comportement qui se manifeste par une inadaptation à l’environnement social et familial et une impossibilité de communiquer avec son entourage.
« Après l’inauguration de notre Resource and Day Care Centre à Rose-Hill fin novembre dernier, c’est un autre rêve qui se concrétise en ce début d’année avec le lancement de nos toutes premières classes spécialisées Autisme », se félicite la secrétaire de l’Association Autisme Maurice, Géraldine Aliphon. « Ce projet a été rendu possible grâce à la collaboration d’Autisme Réunion et de quelques sponsors, dont le principal est la Deustche Bank », ajoute-t-elle.
Ces classes, deux au total, selon la secrétaire de l’association, accueilleront huit enfants, âgés entre six et douze ans, habitant principalement la région de Rose-Hill et Beau-Bassin. Ces enfants seront sous la charge de quatre enseignantes (deux éducatrices et deux assistantes). « Ces dernières ont déjà une expérience certaine auprès des autistes et ont été en plus formées à l’autisme par des éducatrices spécialisées de La Réunion », explique-t-elle.
« Même si quelques rares institutions scolaires avaient déjà des sections réservées aux enfants souffrant de différents types de TED (voir encadré), ces deux classes demeurent une première à Maurice, car elles accueilleront uniquement des enfants diagnostiqués autistes », poursuit Géraldine Aliphon.
Selon la secrétaire, ces deux classes proposeront un programme établi et taillé sur mesure pour chaque enfant en prenant en compte ses manquements ou ses qualités. « Les classes fonctionneront à plein temps selon le même cycle que les autres écoles dites “normales” », ajoute-t-elle. « L’association Autisme Maurice a voulu, en mettant en place ces classes, répondre à la demande de nombreux parents et aussi veiller à ce que Maurice ne soit pas en reste comparé aux autres pays à travers le monde où l’autisme est considéré comme une pathologie sévère mais pouvant être atténué à travers une éducation appropriée », explique-t-elle encore.
Dans le cadre de la mise en place de ces deux classes spécialisées, l’association Autisme Maurice bénéficie de l’expertise de Jacqueline Gibiard, une enseignante spécialisée en autisme établie à l’île de La Réunion depuis une vingtaine d’années. Elle vient d’acquérir une formation en ABA (voir encadré) à l’île soeur. « Mme Gibiard sera à Maurice à partir de ce dimanche et quittera Maurice le 18 janvier prochain. Elle aura ainsi l’occasion de faire un suivi personnel de la mise en place de ces deux classes », se félicite Géraldine Aliphon.
D’autres projets seront mis en chantier par Autisme Maurice cette année-ci, annonce la secrétaire. Parmi, le fonctionnement de son siège social à Rose-Hill, la mise en place d’une classe intégrée au sein d’une école du gouvernement, en collaboration avec la section Special Needs du ministère de l’Éducation, la mise en place d’un Centre de diagnostic et d’évaluation pour l’autisme et une grande campagne de sensibilisation à travers l’île, prévue pour mars.
« Un appel est donc lancé aux parents à se faire enregistrer auprès de l’association en appelant sur le 492 8924 pendant les heures de bureau ; aux autres ONG regroupant des autistes au sein de leurs groupes à venir se former sur l’autisme à travers Autisme Maurice et aux bénévoles et sponsors à aider notre association qui milite pour un trouble qui ne devrait laisser personne indifférent », conclut Géraldine Aliphon.