Les associations Autisme Réunion et Autisme Maurice ambitionnent de créer un pôle d’associations sur l’autisme dans l’Océan indien en regroupant celles de Madagascar, des Seychelles, des Maldives et de Mayotte. C’est ce qu’a annoncé hier à l’hôtel El Monaco, Quatre-Bornes, Nathalie Faucher, la présidente de l’association Autisme Réunion, à l’ouverture d’un atelier de trois jours destiné à une cinquantaine de professionnels s’occupant d’enfants atteints d’autisme ou de Troubles Envahissants du Développement.
« Notre plus grand souhait c’est voir l’association Autisme Maurice devenir une force sur qui l’on peut compter et ensemble avec elle aller aider les Seychellois à fonder une association Autisme Seychelles et graduellement faire la même chose avec Madagascar, les Maldives et Mayotte, créant ainsi un pôle d’associations autisme dans l’Océan indien », a lancé la présidente de l’association Autisme Réunion, Nathalie Faucher, devant une cinquantaine de professionnels s’occupant des enfants atteints d’autisme ou de Troubles Envahissants du Développement (TED), réunis dans la salle de conférence de l’hôtel El Monaco, à Quatre-Bornes. Cet atelier de trois jours sera animé par Nathalie Faucher (elle même éducatrice spécialisée) et Jacqueline Gibiard (enseignante spécialisée dans le domaine de l’autisme).
Selon la présidente d’Autisme Maurice, cette formation sur l’autisme et les TED a pour objectif de mieux armer les participants pour qu’ils puissent mieux s’occuper des enfants atteints. « On ne peut jamais dire qu’on connaît tout. Avec les enfants autistes, tous les jours on en apprend quelque chose », a-t-elle expliqué.
Les deux formatrices se proposent non seulement de partager leurs connaissances avec les professionnels mauriciens, mais également de leur remettre des documents et du matériel sur le sujet, a poursuivi Nathalie Faucher. Dans ce contexte, elle a offert en cadeau à la présidente d’Autisme Maurice, Yasmin Affejee, une plastifieuse (un équipement bureautique servant à plastifier les documents).
Dans son discours de remerciement, Yasmin Affejee a rappelé les efforts de son association en vue d’inciter les pouvoirs publics à une meilleure prise en charge des enfants atteints d’autisme et de TED.
Jacqueline Gibiard a, pour sa part, brièvement évoqué son parcours professionnel. Elle a exprimé sa joie de pouvoir partager ses connaissances avec les Mauriciens.
La matinée d’aujourd’hui a été consacré au thème « L’autisme d’hier et d’aujourd’hui ». Les principales caractéristiques de l’autisme ont été élaborées et un film français sur l’état des recherches et les causes de l’autisme a été projeté. Dans l’après-midi, les animatrices ont parlé du fonctionnement autistique. Les aspects biologiques de la maladie, ainsi que les problèmes de communication ont été développés. Il y a également eu une causerie sur « Comment observer et traduire les troubles du comportement de la personne avec autisme ? ». « Savoir anticiper les troubles du comportement (les colères, l’agressivité, les cris, l’automutilation) », sera le thème d’une autre causerie. Les participants pourront aussi visionner un film, « Théorie de l’esprit et autisme : Simon Baron-Cohen ». Simon Baron-Cohen (né le 15 août 1958), spécialiste de l’autisme, est professeur de psychopathologie du développement dans les départements de psychiatrie et de psychologie expérimentale à l’université de Cambridge au Royaume-Uni.
Les thèmes de l’« Apprentissage et Socialisation » et « Les Différents aspects de la prise en charge » seront abordés respectivement dans la matinée et l’après-midi de demain. La communication verbale et non verbale des autistes, leur socialisation et leur autonomie, la méthode TEACCH (éducation structurée) et le PECS (Picture Exchange Communication System), seront, entre autres, expliqués. Il y aura aussi des exercices pratiques sur l’éducation structurée (support visuel) – création de pictogramme avec le public –, travail sur ces outils de communication. Un film sur une prise en charge selon le TEACCH (film classe teacch) et ABA (Francis PERRIN, carte blanche), sera projeté.
« Les stratégies spécifiques d’apprentissage », « Apprendre à accompagner l’enfant autiste ensemble (parents et professionnels) »« L’enfant autiste devient adulte » et « Quel avenir pour les adultes autistes », seront les quatre thèmes qui seront élaboré mercredi, le troisième et dernier jour.