Depuis lundi, les tickets d’autobus ont subi une hausse Rs 2. Une majoration qui reste en travers de la gorge des usagers du transport en commun, compte tenue de la qualité du service offert par les différentes compagnies d’autobus. Absence de propreté, insécurité, comportement déplorable des receveurs et des chauffeurs sont quelques-uns des points évoqués par nos interlocuteurs. Rien n’a changé, sauf que l’inconfort coûte désormais plus cher.
Il ne faut pas se leurrer : le service de transport en commun est toujours loin d’être satisfaisant. Les bus sont souvent inconfortables et les passagers doivent régulièrement composer avec l’irrespect de certains receveurs et chauffeurs.
Si le public recevait un service digne de ce nom, cette augmentation de Rs 2 par ticket aurait pu être acceptée. Mais il laisse à désirer. “Il n’y a aucune amélioration. Certains receveurs sont toujours aussi malpolis, les bus toujours aussi sales”, avance Sylvain de Montebello. Abdool, qui habite La Gaulette, souligne également le manque de propreté dans les autobus. “Il m’est déjà arrivé de m’endormir pendant un trajet et, en me réveillant, des bestioles me marchaient dessus. Il y en avait aussi sur la vitre et sur le dossier du siège devant moi. Les autobus, semble-t-il, ne sont pas nettoyés régulièrement. Comment peut-on nous demander de payer plus alors que le service laisse toujours à désirer ?”