La nouvelle année 2016 qui démarre aura une connotation particulière à Rodrigues. Et pour cause ! Le mandat des membres de l’Assemblée régionale de Rodrigues et des commissaires de l’Executive Council arrivera à échéance en cette fin d’année avec le Nomination Day pour le dépôt des candidatures annoncé pour le mois de novembre prochain et le scrutin se déroulant au début de 2017. Il va sans dire que le ton électoral ira crescendo au fil des mois et au fur et mesure que se précisera le D-Day pour les élections régionales. Mais, déjà les discours des leaders politiques de Rodrigues portent des germes de la prochaine campagne électorale sauf pour le leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) et chef commissaire de l’Assemblée régionale, Serge Clair, préférant laisser toute allusion directe aux élections régionales au Private Parliamentary Secretary (PPS) et député de Rodrigues, Francisco François. Néanmoins, le chef commissaire se dit satisfait de l’évolution de la situation dans l’île au cours de ces dernières années alors que dans le camp du Mouvement Rodriguais, le mot d’ordre du leader Nicolas Von Mally demeure la reconquête du pouvoir à l’Assemblée régionale.
Dans l’immédiat, l’attention sera braquée sur tout éventuel amendement au Rodrigues Regional Assembly en vue donner satisfaction à l’OPR. Le parti de Serge Clair milite en faveur d’une modification du mode de scrutin pour “éliminer les effets pervers de la représentation proportionnelle sur le verdict de l’électorat”. Le discours du leader de l’OPR a retenu l’oreille attentive du Premier ministre, sir Anerood Jugnauth. Mais le travail reste à être abattu au niveau du comité ministériel sur la réforme électorale, présidée par le Deputy Prime Minister et ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, qui a convoqué la première réunion pour demain.
En attendant l’adoption de ces amendements, l’heure est presque au bilan de mandat. Le chef commissaire, qui s’est adressé à la population en ce début d’année, n’a pas manqué de souligner que “2015 a été marqué par de nombreux événements, révolutionnant le secteur de l’emploi”. Mais la fierté de Serge Clair se définit sur un autre plan, soit “mo fier en tan ki sef komiser  sa pays la trouve ki nou pep fine konpran ki lotonomi ve dir qui sak Rodriguais besoin pran en main so prop destin”.
Le chef commissaire s’est appuyé sur des indicateurs pour affirmer que le décollage économique de Rodrigues est en bonne voie, dont une hausse de 15% dans les arrivées des touristes d’une année à l’autre ou encore la croissance dans le nombre de conteneurs. Il a aussi fait état de nouveaux chantiers avec un potentiel d’emplois pour les jeunes. “Les jeunes doivent se pencher sur leur avenir et celui de Rodrigues. Les jeunes doivent créer des emplois dans le cadre des petites et moyennes entreprises (PME). Le gouvernement régional a mis en place toute une série d’initiatives sous un programme d’accompagnement financier et technique. Nous allons poursuivre dans cette voie en 2016”, a-t-il exhorté.
Serge Clair a également mis l’accent sur des valeurs, comme la débrouillardise de la population, le goût à l’éducation et à la formation pour les jeunes, la discipline et a solidarité. “Le gouvernement régional a à coeur le développement durable dans les domaines social, économique et culturel. Nu bizin montre la répiblik de Moris ek lemond antye ki nu kapav apport nu kontribisyon”, devait-il faire comprendre.