Ma réalité, deuxième album de Dave Dario, sortira en France le 27 octobre. Actuellement à Maurice, le chanteur se prépare à faire venir des artistes d’Europe et projette un documentaire musical aux États-Unis. David Marimootoo continue à vivre des rêves fous et revient sur son passé.
Quand il est venu sous les projos de la Nouvelle Star, “Dave” semblait avoir été préparé pour briller. D’aucuns estimaient que la route était toute tracée pour le fils d’Allan Marimootoo, directeur de la compagnie Musipro. Mais il n’en a jamais rien été pour David, qui avoue avoir mis du temps pour se trouver.
Pour raconter cette histoire, le jeune homme nous ramène quelques années en arrière, dans une ruelle de Résidence Barkly à Beau Bassin, où son visage était connu bien avant qu’il ne passe à la télé. David n’a pas encore connu la gloire. Il est un jeune homme qui se sent destiné à quelque chose. Mais il peine à trouver sa voie. Il vit simplement, comprenant que toutes les étapes de l’existence sont des expériences qui mènent vers une destination.
On le retrouve tous les jours dans une cuisine. “Il n’y avait là que les fourneaux et moi. Dans la cuisine, souvent, je m’occupais de tout.” Chef étoilé ? Non ! Marsan minn. Le coeur y est et David connaît bien son affaire puisque le petit snack jouit d’une bonne réputation dans le quartier. “Il y avait beaucoup de clients et je servais toutes sortes de personnes constamment. Je faisais des minn bwi, des boulettes. C’était cela mon travail.” Ce passé, alors qu’il avance dans sa carrière d’artiste, Dave Dario ne veut ni l’oublier ni le renier.