Me Medhi Manrakhan a déclaré ce matin qu’il ne présenterait aucune motion pour rappeler John McAreavey suite à la position de la défense. Le ministère public a appelé à la barre des témoins Ravindradeo Seetohul qui travaillait comme Room Service Attendant au Legends le 10 janvier 2011.
Ravindradeo Seetohul se souvient avoir déposé vers 14 h 10, le jour du meurtre de Michaela Harte le 10 janvier 2011, des fruits et du jus dans les chambres 1123 et 1125 qui se situent au-dessus de la chambre 1025 qu’occupaient la victime et son époux John McAreavey. L’ex-Room Service Attendant a affirmé avoir laissé son chariot à côté des escaliers menant à l’étage supérieur près de la 1025. Il aurait alors procédé à la « mise en place » de son plateau au rez-de-chaussée avant de monter déposer le contenu dans la 1125. Cet exercice lui aurait pris entre deux à trois minutes.
Dassen Narayanen parlait à Avinash Treebhoowoon (accusé No 1) – qui était dans la chambre 1025, soutient Seetohul – quand le témoin est redescendu au rez-de-chaussée pour prendre son deuxième plateau destiné à la chambre 1123. Ravindradeo Seetohul aurait également vu Sandip Moneea (accusé No 2) venir dans sa direction vers 14 h 23. Il a indiqué avoir précisé l’heure à un jardinier. Il était alors 14 h 25. Me Teeluckdharry a alors demandé à l’ancien Room Service Attendant si Avinash Treebhoowoon lui avait demandé de faire une lessive. Le témoin a répondu par l’affirmative.
Me Rama Valayden a montré le door reading au témoin qui a désapprouvé l’heure indiquée sur la fiche. L’avocat lui a alors demandé de retirer six minutes comme indiqué auparavant par le directeur de l’établissement.
Me Valayden : Si on retire les six minutes, cela signifie que vous êtes entré dans la chambre 1123 à 14 h 24 et, en ajoutant les deux minutes que vous avez pris pour votre travail, nous arrivons à 14 h 26.
Ravindradeo Seetohul : Oui.
Me Valayden a aussi interrogé le témoin sur l’identité du jardinier qui lui avait demandé l’heure. Ravindradeo Seetohul devait répondre par la négative. L’homme de loi l’a aussi confronté à des extraits de ses dépositions, mais il a déclaré que « sa bout la mo pa rapel ». Par ailleurs, le témoin a indiqué s’être rendu au pantry avant de recevoir un appel pour replacer un produit dans une chambre située de l’autre côté de la réception.
Me Valayden : À quelle heure avez-vous fait la chambre 7048 ?
Ravindradeo Seetohul : Entre 14 h 30 et 15 h.
Me Valayden : Si je vous dis à 14 h 45 ?
Ravindradeo Seetohul : Peut-être bien.
Me Valayden : Vous avez dit à la police que l’heure ne coïncidait pas ?
Ravindradeo Seetohul : J’en ai parlé à la police.
Me Valayden : Mais ils vous ont dit que ce n’était pas important ?
Ravindradeo Seetohul : Oui.