Inspiring Australia : a national strategy for science engagement. Tel était l’intitulé d’un exposé par le Professeur Graham Durant, directeur de Questacon, Centre national des Sciences et de la Technologie, à Canberra, Australie. Invité dans le cadre du 10e anniversaire du Rajiv Gandhi Science Centre, l’expert en communication scientifique s’adressait lundi à un parterre de chercheurs, chargés de cours et étudiants de l’Université de Maurice. « La communication des sciences est indispensable », a-t-il souligné.
« La recherche scientifique contribue considérablement au développement d’un pays, mais son apport n’est pas compris de tous. Il est donc essentiel que les chercheurs de toutes les disciplines s’engagent à communiquer leurs recherches, afin que celles-ci soient connues des décideurs, des industriels et d’autres parties prenantes susceptibles de les soutenir, d’une façon ou d’une autre, notamment par le biais d’une aide financière », a soutenu le Pr Durant lors de cette rencontre. Titulaire d’un Personal Professorship in Science Interpretation and Communication, l’expert australien devait souligner à son audience l’importance de communiquer ses travaux de manière concise et compréhensible.
En effet, a-t-il soutenu, le jargon scientifique peut se révéler complexe à interpréter par les non-initiés. Il a de fait, préconisé la simplicité. « Afin de rendre les discours scientifiques accessibles à un public non spécialiste de ces questions, les chercheurs peuvent avoir recours à plusieurs techniques, notamment, la narration soutenue par des images, l’humour, des métaphores et l’infographie. » L’expert en communication a d’autre part suggéré la mise en place de plateformes et de forums de vulgarisation des sciences en vue de les rendre plus accessibles au grand public. Il a en outre salué l’initiative de l’Université de Maurice qui encourage la communication efficace des travaux de recherches scientifiques.
La Professeure Romeela Mohee a également soutenu qu’« une communication scientifique claire et efficace peut non seulement encourager les jeunes à se tourner vers ces matières, mais également contribuer à susciter l’intérêt des citoyens pour les questions scientifiques ». Le Pro-Chancelier et président du Conseil d’administration de l’UoM, Soodursun Jugessur, a quant à lui souligné qu’il est essentiel que chaque scientifique s’assure que ses travaux aient des répercussions positives sur la société. Il a également fait ressortir que la communication efficace de la science permettra au public d’être mieux informé.
Trois exposés, d’une durée de trois minutes chacun, réalisés par trois doctorants de l’UoM, ont clôturé la conférence du Pr Durant. L’exercice visait à encourager les étudiants à expliquer leurs travaux en des termes simples et compréhensibles et en un court laps de temps.