La tenniswoman mauricienne Emmanuelle de Beer a remporté mardi la finale du simple dames U18 du Bolletieri Championships disputés à l’académie IMG de Bradenton en Floride, États-Unis. Classée n°4 du tableau, elle est venue à bout de la Russe Anastasia Evgenyevna Nefedova 6-3, 7-5. C’est son deuxième titre remporté depuis la début de l’année en Floride.
Ce tournoi survient après deux mois d’entraînement intensif à l’Académie Nick Bollettieri où la joueuse a obtenu une bourse sportive de l’Etat. « Emmanuelle commence à récolter le fruit de son investissement continu tant au niveau tennistique que physique », indique son père, Philippe de Beer. Après un bye d’entrée, elle a pris tour à tour la mesure de la Chinoise Ashley Zhu, 6-2, 6-0, puis de la Norvégienne Anne Gulsrud durant « un match sans grande difficulté qui se termina sur le score de 6-1, 6-1. »
Face à l’Américaine J. Sergheeva en demi-finale, elle l’a emporté après haute lutte 6-2, 6-7, et 10-5 à l’issue du super-tie break. Aux prises avec la Russe Anastasia Evgenyevna Nefedova en finale mardi matin, « Emmanuelle s’est battue dès le début et à su garder sa concentration jusqu’au bout pour enlever ce titre en deux sets. » Début mars, elle avait aussi remporté en Floride le GT Bray Junior Local Classic après avoir échoué « au 1er tour du Bath & Racquet Super Series contre Taylor Lederman, tête de série n°1 et éventuel vainqueur du tournoi. » Emmanuelle de Beer s’entraîne avec Mary Pierce, ancienne vedette du tennis mondial ayant remporté l’Open d’Australie en 1995 et Roland-Garros en 2000. Selon Philippe de Beer, le coach juge la progression de la joueuse encourageante. Idem pour le préparateur physique, Allistair McCaw, qui s’est occupé d’elle de manière assidue ces deux derniers mois.
Emmanuelle de Beer devrait rentrer à Maurice début mai pour quelques semaines avant de repartir aux États-Unis poursuivre ses entraînements. « Nous sommes très satisfaits de son investissement et des progrès réalisés depuis le début de cette année, après une année 2012 difficile où elle a mis beaucoup de temps à retrouver la forme qu’elle avait avant sa blessure au sternum fin 2011 », soutient Philippe de Beer.
Début février, Emmanuelle de Beer, classée alors 891e jr mondiale, s’était inclinée au 2e tour dans un tournoi ITF juniors U18 de grade 5 au Kenya avant une élimination au 2e tour des championnats d’Afrique juniors U18 disputés du 18 au 23 février à Potchefstroom en Afrique du Sud. Elle finira 19e au classement du simple dames. Elle avait obtenu un bye au 1er tour.