Autrefois, ceux qui voulaient mettre fin à leur dépendance au tabac, à l’alcool et autres drogues devaient aller se faire soigner à l’étranger, par des cures et programmes de désintoxication appropriés. Depuis peu, ils peuvent le faire à Maurice dans un établissement médical spécialisé, les Mariannes Wellness Clinic.
C’est un psychiatre mauricien qui fait construire le bâtiment destiné à devenir la première clinique psychiatrique mauricienne. Des problèmes professionnels et familiaux ne lui permettront pas de mener à terme son projet qui sera repris par des hommes d’affaires étrangers et un médecin mauricien, le Dr Siddick Maudarbaccus. La clinique change alors d’orientation et devient un centre de réhabilitation comme celles d’Afrique du Sud, de Thaïlande ou d’Inde utilisant les techniques de la médecine moderne et celles des traditions millénaires. Elle se spécialise dans le traitement du stress, des dépressions et propose des programmes pour mettre fin à la dépendance à la cigarette, à l’alcool et à certaines drogues. Conçue à l’origine pour une clientèle étrangère, la Mariannes Wellness Clinic — dont le Dr Maudarbaccus est aujourd’hui le principal actionnaire — s’ouvre à la clientèle mauricienne. Située dans un cadre exceptionnel au coeur du village des Mariannes, entre montagnes et champs d’ananas et faisant face aux îles du nord, cette clinique propose des cures de désintoxication et de remise en forme avec des programmes individuels. Ces soins sont adaptés des programmes médicaux ayant fait leurs preuves dans le domaine de la désintoxication en Europe et sont enrichis par l’utilisation du yoga, des massages et autres techniques orientales qui renforcent le contrôle de soi et la diminution des dépendances. L’exercice physique fait partie des thérapies et le magnifique environnement naturel de la clinique est utilisé au maximum. En ce qui concerne le traitement pour la dépendances à l’alcool, la clinique des Mariannes utilise, à la demande des patients et sous surveillance médicale, le baclofène, médicament qui rendrait indifférent à l’alcool. La clinique fonctionne comme un hôtel haut de gamme avec une vingtaine de chambres et un personnel médical qualifié. Les traitements vont d’une semaine à un mois à la clinique. Les prix pratiqués pour un séjour tout compris sont assez élevés, mais inférieurs à ceux pratiqués à l’étranger, assure le Dr Maudarbaccus. Il souligne que son établissement est la seule clinique de Maurice spécialisée dans le traitement des dépendances qui peut hospitaliser les patients. Pour de plus amples renseignements, consulter le site de la clinique sur http : //www. lesmariannes. com.