Jayraj Sookur, le suspect principal du meurtre de sa belle-fille Stacey Henrisson, s’est plaint hier à des officiers du Central Investigation Bureau (CIB) d’avoir été victime d’actes de brutalité policière et de menaces de représailles contre des membres de sa famille.
Le cadavre de la victime, qui était âgée de 16 ans, avait été retrouvé au début du mois de mai dernier dans un ravin à Plaine-Champagne. Le suspect a été arrêté et placé en détention depuis la mi-mai dans un premier temps au Detention Centre de Moka avant d’être transféré à la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest. Selon les allégations qu’il a formulées aux trois officiers du CIB venus consigner sa plainte hier, les enquêteurs auraient menacé de procéder à l’arrestation de sa fille issue de son premier mariage et de placer son fils, qui est le demi-frère de la victime, dans un orphelinat. Il a soutenu que les enquêteurs auraient exercé une pression sur lui pour qu’il avoue être l’auteur du crime.
La victime, une jeune lycéenne, avait hérité de son père décédé en octobre 2011 un patrimoine comprenant un compte en banque et des biens immobiliers, héritage qui est évalué à quelques dizaines de millions de roupies. Lorsqu’elle a été tuée, sa mère, qui a épousé le suspect en secondes noces, n’était pas à Maurice. Elle avait prolongé son séjour en Inde, où elle s’était rendue pour raison de santé. Elle était accompagnée par son mari et la victime. Ces deux derniers sont revenus au pays le 3 mai, et le meurtre aurait été perpétré quelques jours après.
L’enquête policière, confiée à la CID de Rose-Hill, s’est orientée vers ce que les enquêteurs qualifient être « les manoeuvres » du beau-père, qui, selon la police aurait tenté de faire main basse sur la fortune de sa belle-fille.
À la lumière des allégations formulées par Jayraj Sookur, Me Padiachy compte réclamer la réouverture de l’enquête. Il compte approcher, nous a-t-il indiqué hier après-midi, le Commissaire de police pour cela. Il veut que la nouvelle enquête soit confiée à une équipe autre que celle composée des officiers de la CID de Rose-Hill.