Loin de l’effervescence que connaissent quotidiennement le Ganga Talao, le nouveau parcours de 18 trous situé au coeur Bois Chéri  et qui se veut être le plus value d’un projet immobilier, sous le nom d’Avalon Golf Course se met en en place à la vitesse Grand V. Une visite des lieux nous a permis de constater a quel point la mise en place de ce nouveau parcours, situé dans une espace fortement arrosée en période de pluie, avance à pas de géant. A tel point que le père de cette nouvelle infrastructure golfique, Peter Matkovich n’a pas caché son étonnement et prévoit, sans aucune hésitation, l’entrée en opération du parcours dès septembre 2015.
D’ici là, les choses avancent dans la bonne direction à en croire les promoteurs de ce projet qui sont Gérald Lincoln (Ernest & Young), Michael Chan (Nextracom) et Alain Hao (Padco) à travers la compagnie Arthur & Morgan. D’autant plus que les Green pour les trous les plus difficiles du parours, notamment ceux  des trous No 1, 13 et 24 ont déjà complété. Le «driving range», qui sert de pratique pour les initiés comme pour les débutants, est aussi complété alors que la pousse d’herbe est bien entamée. Du reste lors d’un récent exercice d’Open Day, organisé il y a trois semaines, pour les futures propriétaires des villas qui seront bientôt en construction, a permis aux amateurs de la petite balle blanche de s’essayer sur le «driving range» sous les regards avisés de Gerhard Conradie, l’homme de confiance du designer du parcours Peter Matkovich et qui suit le projet depuis le début pour ce dernier.
Importante pluviométrie
Comme indiqué plus haut l’Avalon Golf Estate n’est pas un projet immobilier de plus parmi les centaines qu’on voit pousser comme des champignons après les grosses pluies. Golf Estate, comme le cherche à faire savoir Gérald Lincoln c’est l’élaboration d’un nouveau mode de vie dans un environnement où la bio diversité et les énergies renouvelables ne seront pas que de vain mots. Du reste un des plus grand avantage du site c’est l’abondance de l’eau disponible, même en temps de sécheresse.
«Cette abondance d’eau qui arrive avec une pluviométrie plus qu’importance est une garantie pour la qualité  du parcours. Le plus d’eau qui est déversé le mieux c’est pour le parcours», explique à Week-End  Gerhard Conradie. Mais ce parcours de  72 coups sous le par avec notamment 4 par 5 (trous No 2, 8, 12 et 5) et trois par 4 (trous No 5, 7 et 11), tandis que le reste sont des par 4. le tout au beau milieu d’un espace de 544 arpents. Donc il faut noter que seulement 10% du terrain seront occupés par le morcellement et les villas RES. Depuis peu les travaux , qui sont entrepris par la firme Padco, ont débuté pour mettre en place des trous 3, 11, 12, 15, 16 et 18 ont déjà commencé et selon les prévisions d’ici fin septembre prochain pour une entrée en opération. Entre-temps le Club House, style Country Club est arrivé à un stade très avancé en dépit des difficultés à travailler sur un tel site en raison des averses incessantes.
Mais reste que le site est aussi ouvert au vent et à première vue cela pourrait être une désavantage pour les golfeurs. «Pas nécessairement»  cependant nous a expliqué Andrew, un amateur de golf et qui a élu son camp de base à Anahita. «Je crois que le vent est avant tout un défi pour un golfeur et ici je pense que le défi sera encore plus encore», dira encore notre interlocuteur.