Une cérémonie de remise de chèques a été organisée hier à l’intention des planteurs de canne. Ces derniers ont reçu Rs 13 000 par tonne, correspondant à une avance de 80 % sur les récoltes. Lors de son intervention, le ministre des Finances a élaboré sur l’engagement du gouvernement ces trois dernières années. Xavier-Luc Duval a demandé aux planteurs « de continuer à croire dans ce secteur », qui a des perspectives d’avenir.
Cela fait trois ans que le gouvernement s’engage à payer aux planteurs de cannes 80 % à titre d’avance sur les récoltes, soit une somme de Rs 13 000 par tonne. Cet argent permet à ces derniers de mieux préparer leurs champs pour la prochaine coupe et surtout de ne pas avoir à attendre sept mois pour se faire régler — c’est le temps que mettent en général les usiniers pour les payer.
Pour le ministre des Finances, le secteur sucre demeure une industrie importante pour le pays. Il a ainsi félicité la Banque de Maurice pour l’initiative louable de payer en avance les planteurs. La contribution au PIB du secteur cannier, a souligné Xavier-Luc Duval, est de 2 % mais ce secteur emploie 6 000 personnes et regroupe plus de 17 000 planteurs.
Xavier-Luc Duval est revenu sur les démarches entreprises par le gouvernement pour ce secteur. Plusieurs facilités ont été accordées aux planteurs : le remboursement de la TVA sur l’achat d’équipements est un succès — grâce à cette mesure, 110 planteurs ont bénéficié de Rs 14 millions ; la subvention du compost de 30 % par le gouvernement est une autre mesure très prisée par les planteurs — l’État a déjà subventionné pour plus de 1 400 tonnes pour un budget de Rs 2,1 millions. Le ministre des Finances a précisé que cette subvention n’est pas uniquement destinée aux planteurs de canne à sucre. Le Freight Rebate Scheme, poursuit-il, a aussi été apprécié par les planteurs — le gouvernement y a investi à ce jour une somme de Rs 11 millions.
« Le gouvernement a investi plus de Rs 310 millions dans le projet FORIP en 2012 pour plus de 1 200 hectares. Pour 2013, le gouvernement a déjà réservé un budget de Rs 390 millions pour ce projet », a laissé entendre le ministre des Finances. Xavier-Luc Duval a demandé aux planteurs de ne pas abandonner les champs. « Il faut continuer à croire dans ce secteur. Le gouvernement croit toujours dans ce secteur, qui possède beaucoup de perspectives d’avenir, avec de nouveaux marchés pour notre sucre comme par exemple la Chine », a déclaré Xavier-Luc Duval.
Étaient aussi présents, le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo et des représentants de la Banque de Maurice.