Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le leader de l’opposition, Paul Bérenger, pourraient se rencontrer brièvement cette semaine avant que chef du gouvernement ne se rende aux Comores pour le sommet de la Commission de l’océan Indien (COI), selon des sources fiables.
Le bureau politique du MMM a pris connaissance du contenu des discussions entre Paul Bérenger et Navin Ramgoolam concernant une éventuelle alliance entre le Ptr et le MMM en vue des prochaines élections générales. Le leader du MMM a repris la formule utilisée samedi lors de la conférence de presse à l’effet que « it’s nearly there ». Les discussions plus en profondeur entre les deux leaders sont prévues la semaine prochaine après le retour du Premier ministre des Comores. Toutefois, l’étape cruciale concernant les relations entre le MMM et le Ptr sera franchie à partir de septembre. On s’attend à ce que l’exécutif du Ptr, d’une part, et le bureau politique du MMM, d’autre part, ratifient les modalités de l’alliance. Si tout se passe comme prévu et qu’une alliance entre les deux partis est scellée, le MMM convoquera alors une réunion spéciale de son comité central le 6 septembre avant la réunion de l’assemblée des délégués, le 14 septembre.
Lors de sa conférence de presse de samedi, Paul Bérenger avait insisté sur le fait que si le MMM souhaite être au gouvernement, c’est « seulement dans le but de faire de Maurice un pays phare, un modèle d’unité dans la diversité, de vraie démocratie, de combat contre la corruption et de développement économique dans le respect de l’environnement et la justice sociale ». En plus de cela, le leader mauve souhaite relancer les initiatives diplomatiques pour que Maurice retrouve sa souveraineté sur les Chagos et Tromelin. « C’est cela qui décide de notre ligne politique et qui décidera de notre ligne politique entre aujourd’hui et les élections générales. Si nous arrivons à la conclusion que nous ne réussirons pas cela avec le Ptr, il n’y aura pas d’alliance », a-t-il dit.