La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, estime que s’il y a une réduction de l’écart entre les genres en matière d’emploi, le revenu global par personne connaîtra une hausse de 20 % d’ici à 2030. C’était jeudi dernier, lors de son intervention à la célébration de la journée des femmes chefs d’entreprise, à Ébène, organisée par l’Association Mauricienne des femmes entrepreneurs (AMFE).