Le Dr Raj Purgus, néphrologue (spécialistes des maladies rénales) des Hôpitaux Universitaires de Marseille, est actuellement à Maurice pour revoir les services locaux de dialyse et le programme de transplantation rénale du ministère de la Santé. En outre le Pr Alan Jardine donnera une conférence à l’Université de Maurice sur les complications cardio-vasculaires associées aux maladies chroniques du rein.
Cette activité sera le point culminant de la semaine du rein, indique le ministère de la Santé, qui ajoute par ailleurs que d’autres développements sont en cours dans le secteur de la cancérologie. Une unité de chirurgie du sein est en cours de création à l’hôpital Victoria de Candos pour les patientes souffrant d’un cancer du sein. Un chirurgien du sein a été recruté. L’Herceptin, un médicament réputé très onéreux, est désormais disponible dans les hôpitaux publics pour traiter certains types de cancer. Récemment, le Pr Gilbert Chautrain de Belgique a opéré des cas compliqués de cancer dans le domaine de l’oto-rhino-laryngologie à l’hôpital ENT (Ear Nose and Throat) de Vacoas.
Pour rappel, l’injection d’Erythropoetin (EPO), lancée la semaine dernière à l’hôpital SSRN, remplace dorénavant les transfusions sanguines chez les patients faisant des dialyses. Cette mesure coûtera à l’État Rs 20 M. Selon le ministère de la Santé, l’introduction des injections de EPO pour tous les patients dialysés réduira d’au moins 60 % les transfusions sanguines chez ces malades. Jusqu’ici, 30 % du sang collecté et traité par le Blood Transfusion Service (BTS) sont destinés aux patients de dialyse. Par ailleurs un autre produit pour les patients cardiaques, le tenecteplase, a été introduit en 2013 pour traiter les crises cardiaques aiguës. Des stents diffusant un médicament sont aussi disponibles pour ces patients. Une étude du ministère de la Santé indique que la mortalité due aux maladies cardiaques a diminué entre 2006 et 2013. En 2013, 17,7 % des décès étaient causés par les pathologies cardiaques contre 22,8 % en 2006.